Piloselle : Bienfaits, utilisations et contre-indications

Piloselle : Bienfaits, utilisations et contre-indications

piloselle

La Piloselle, ou Hieracium pilosella de son nom scientifique, est une plante aux vertus diurétiques, antioxydantes et anti-inflammatoires, agissant en douceur sur les reins et le système digestif.

Dans cet article, nous faisons un zoom sur les bienfaits de la piloselle, mais également sur son histoire, sa composition, ainsi que les éventuelles contre-indications liées à son utilisation.

Ainsi, nous vous fournissons une vue d’ensemble éclairée sur l’une des plantes médicinales les plus appréciées pour l’élimination rénale de l’eau.

  • Nom de la plante : Piloselle
  • Nom latin : Pilosella officinarum ou Hieracium pilosella
  • Famille botanique : Astéracées (Asteraceae)
  • Partie utilisée : Plante entière
  • Autres noms : Épervière, oreille de souris ou de rat, veluette

Composition de la piloselle (Hieracium pilosella)

La composition de la piloselle intègre une multitude de principes actifs bénéfiques pour la santé. Parmi ces composants, on trouve :

  • Coumarines : Composés connus pour leurs effets bénéfiques sur la circulation sanguine.
  • Flavonoïdes : Antioxydants puissants qui aident à combattre les radicaux libres.
  • Acides phénols : Composés chimiques naturels aux propriétés antioxydantes.
  • Triterpénoïdes : Molécules qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires.
  • Tanins : Reconnus pour leur effet astringent et leur rôle dans la protection des tissus végétaux.
  • Inuline : Fibre prébiotique favorisant la santé digestive.
  • Lactones sesquiterpéniques : Composés chimiques contribuant aux effets anti-inflammatoires de la plante.
  • Manganèse : Métal nécessaire au bon fonctionnement de plusieurs enzymes.
  • Acides gras : Importants pour la santé cellulaire et la production d’énergie.
  • Acide ascorbique : Également connu sous le nom de vitamine C, essentiel pour le maintien de l’immunité et la réparation des tissus.

En phytothérapie, la plante entière est utilisée, car toutes les parties de la piloselle contiennent des principes actifs intéressants.

Bienfaits de la piloselle

Usages reconnus

Selon l’Agence européenne des médicaments (EMA), la piloselle est traditionnellement reconnue pour augmenter la diurèse, ce qui contribue à un effet de « chasse » dans les voies urinaires, facilitant ainsi l’élimination de l’eau et des toxines.

Au Royaume-Uni, la British Herbal Pharmacopeia de 1979 décrit la piloselle comme ayant des propriétés spasmolytiques, expectorantes, anticatarrhales, diurétiques, et sialagogues.

En France, une Note explicative datant de 1998 mentionne que la piloselle facilite les fonctions urinaires et digestives, ainsi que l’élimination rénale de l’eau.

Activité rénale

La piloselle est également valorisée pour ses propriétés bactériostatiques, grâce auxquels elle peut inhiber la croissance de certaines bactéries, renforçant ainsi son usage dans le traitement des problèmes urinaires.

Ses principes actifs contribuent également à ses actions détoxiquantes et aquarétiques, favorisant l’élimination de l’eau sans entraîner de perte de sel essentielle, ce qui est particulièrement bénéfique pour combattre la rétention d’eau, notamment dans les membres inférieurs.

Ces effets sont d’une grande aide dans le soulagement des oedèmes et de certains problèmes de rétention liés à la mauvaise circulation. De plus, la piloselle agit sur l’augmentation de l’activité de filtration glomérulaire, améliorant ainsi la fonction des reins dans l’élimination des déchets et des toxines du corps.

En somme, elle est capable de favoriser la sécrétion urinaire, d’éliminer les calculs rénaux, les chlorures, l’urée et l’acide urique.

Activité hépatodigestive

La piloselle manifeste également des propriétés cholérétiques et hypocholestérolémiantes. Ces vertus facilitent la production ainsi que l’évacuation de la bile par le foie, jouant un rôle crucial dans la digestion des lipides et dans la régulation du taux de cholestérol dans le sang.

En outre, la piloselle possède des propriétés bénéfiques pour la santé intestinale, notamment une activité antidiarrhéique et une capacité cicatrisante pour la muqueuse intestinale. Ces effets peuvent être attribués à sa teneur en tanins et en flavonoïdes qui, en renforçant la résistance de la paroi intestinale et en régulant le transit, permettent de combattre efficacement les désordres digestifs comme la diarrhée.

La facilitation de la cicatrisation des tissus intestinaux endommagés contribue à rétablir une fonction digestive normale, soulageant ainsi les symptômes d’irritation et d’inflammation gastro-intestinales.

Propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antiprolifératives

Les propriétés antioxydantes de la piloselle sont particulièrement intéressantes pour la prévention du stress oxydatif et la protection des cellules contre les dommages causés par les radicaux libres.

Par ailleurs, la piloselle dispose de vertus anti-inflammatoires notables, qui contribuent à atténuer les inflammations et à apaiser les douleurs, notamment dans le cadre de troubles musculo-squelettiques ou articulaires.

Pathologies traitées par la piloselle

En lien avec son activité détoxiquante et aquarétique :

  • Troubles de l’élimination urinaire ;
  • Oligurie, rétention hydrosodée, oedèmes, cellulite ;
  • Syndrome prémenstruel avec prise de poids au niveau pelvien et des membres inférieurs ;
  • Hyperuricémie, maladie goutteuse ;
  • Polymédication.

En lien avec son activité sur la filtration glomérulaire :

  • Insuffisance rénale fonctionnelle ou débutante.

En lien avec son activité cholérétique et hypocholestérolémiante :

  • Obésité, surcharge pondérale avec ou sans dyslipidémie, en accompagnement de la perte de poids.

En lien avec son activité bactériostatique :

  • Prévention des cystites à Escherichia coli ;
  • Cystite débutante, urétrite, prostatite chronique, inflammation des voies urinaires.

En lien avec son activité intestinale et bactériostatique :

  • Diarrhées chroniques infectieuses (en traitement adjuvant).

Utilisations de la piloselle

Tisane

Pour préparer une tisane de piloselle, utilisez 1 cuillère à soupe de plante séchée (plante entière bio). Débutez par une décoction de 2 minutes, suivie d’une infusion de 10 minutes.

Buvez 1 à 4 tasses par jour selon les besoins individuels et les indications thérapeutiques.

Teinture mère

La teinture mère se prend à raison de 15 à 20 gouttes par jour, diluées dans un peu d’eau, 3 fois par jour.

Compléments alimentaires

Les compléments alimentaires à base de piloselle (plante entière) sont disponibles sous forme de poudre, gélule ou comprimés. Les doses recommandées varient généralement de 150 à 450 mg.

Prenez 1 à 2 gélules le matin et à midi, en respectant les recommandations du fabricant.

Piloselle : contre-indications

La piloselle est contre-indiquée en cas de :

  • Hypersensibilité aux substances actives ;
  • Grossesse et allaitement, sauf sur avis médical.

Piloselle : effets secondaires

Aucun effet secondaire n’a été reporté à ce jour car la piloselle jouit d’une très bonne tolérance. En cas d’effet indésirable, consultez un médecin pour obtenir un diagnostic fiable.

Le saviez-vous ?

Hildegarde de Bingen, médecin et guérisseuse du XIIème siècle a été l’une des premières à reconnaître et à promouvoir les vertus thérapeutiques de la piloselle. Ses écrits et enseignements médicaux incluent des références élogieuses aux capacités de guérison de cette plante. Elle soulignait notamment son rôle dans la purification du corps et le soutien des fonctions urinaires et digestives.

La médecine populaire utilisait autrefois la poudre de feuilles sèches de piloselle en prises nasales, pour arrêter les saignements de nez (épistaxis) et, parfois, l’infusion en gargarismes astringents, contre les maux de gorge.

L’usage de cette plante ne date pas d’hier. En effet, au Moyen-Age, on utilisait cette plante pour concocter des remèdes contre de nombreuses maladies, en particulier pour guérir les blessures.

En grec, Hieracium signifie « faucon ». Cette dénomination se fonde sur une ancienne croyance grecque selon laquelle le faucon améliorerait sa vue en se nourrissant de cette plante. Pilosella signifie « poilu », tout simplement car la plante est couverte de poils.

Ce surnom met en lumière non seulement l’importance de ses vertus médicinales mais aussi la manière dont les perceptions anciennes influencent encore aujourd’hui les surnoms poétiques des plantes.

Bien qu’elle soit très appréciée en Europe, elle est considérée comme nuisible et invasive en Amérique du Nord et en Nouvelle-Zélande.

Quelle est la description botanique de la piloselle ?

La piloselle, commune en Europe, en Afrique du Nord, en Asie, en Amérique du Nord, c’est une petite plante vivace qui mesure entre 15 et 20 cm de hauteur, très fréquente sur les sols silico-calcaires incultes, voire arides, dans les régions tempérées, jusqu’à 2500 m d’altitude.

Elle se propage efficacement dans la nature par l’émission de stolons, des organes végétaux spécialisés dans la multiplication asexuée, permettant ainsi à la plante de s’étendre rapidement sur de nouvelles zones.

Elle adopte une stratégie de compétition unique avec les végétaux environnants en sécrétant des substances télétoxiques, notamment l’acide caféier. Cette stratégie chimique inhibe la croissance des plantes avoisinantes, ce qui lui permet de préserver son espace vital et d’assurer sa dominance dans certains écosystèmes.

Ses feuilles sont ovales à elliptiques, entières, grisâtres à la face inférieure, couvertes de poils longs, blancs et soyeux, disposées en rosettes basales au bout de chaque stolon. Sa tige florifère est unique, velue, sans feuilles, et se termine par un capitule solitaire jaune citron entouré d’une involucre couvert de poils noirâtres.

Ses fleurs jaunes de la piloselle sont une caractéristique distincte qui contribue non seulement à l’attrait esthétique de la plante, mais joue également un rôle crucial dans le processus de pollinisation.

Les fruits de Hieracium pilosella sont des akènes blanc grisâtre, côtelés, surmontés d’une aigrette simple et soyeuse.

Où trouver de la piloselle ?

Si vous souhaitez vous soigner naturellement par les plantes, vous pouvez récolter la piloselle au moment de la floraison, de mai à septembre. Pour plus de facilité, vous pouvez également vous la procurer en herboristerie.

À l’herboristerie du Valmont, nous proposons Hieracium pilosella en plante séchée bio pour la préparation de tisanes, de baumes ou onguents thérapeutiques ou autres préparations médicinales.

Nous proposons également cette plante sous forme de complément alimentaire.

Il ne reste plus qu’à l’ajouter à votre panier pour profiter de ses bienfaits à la maison.

Culture de la piloselle

Cultiver de la piloselle dans son jardin en France ou en Belgique (et dans toutes les régions d’Europe) est une tâche relativement simple, due à sa résilience et sa capacité d’adaptation. Pour commencer, choisissez un endroit ensoleillé de votre jardin, puisque ces plantes prospèrent avec beaucoup de lumière. La piloselle ne nécessite pas un sol particulièrement riche mais préfère les terrains plutôt secs et bien drainés.

Plantez les fleurs en respectant une distance suffisante pour permettre leur expansion naturelle au fil du temps. L’arrosage doit être modéré ; une fois établie, la piloselle résiste bien à la sécheresse grâce à son action de puiser l’eau en profondeur dans le sol.

Au cours de l’année, vous observerez que les fleurs s’épanouissent, attirant ainsi des pollinisateurs qui contribuent à la biodiversité de votre jardin. De plus, l’usage de cette plante ne se limite pas à son esthétique ; elle a aussi une place importante dans la médecine naturelle.

En région tempérée, sa culture est aisée et permet de créer un coin de nature à la fois magnifique et utile.

Certains animaux, notamment les éperviers, raffolent du suc de cette plante !

Foire aux questions

Quelles plantes médicinales peuvent-être associées à la piloselle ?

  • Orthosiphon : pour favoriser l’élimination rénale.
  • Canneberge : en cas de cystite débutante (prévention et récidive)
  • Olivier : pour réguler la tension artérielle
  • Mélilot : en cas d’oedèmes des membres inférieurs d’ origine circulatoire
  • Ortie racine : en cas de prostatite et/ou hypertrophie bénigne de la prostate
  • Alchémille : en cours de syndrome prémenstruel

Quand prendre de la piloselle ?

La piloselle peut être prise pour son action diurétique et dépurative qui favorise l’élimination des toxines. Son usage est particulièrement recommandé en cas de troubles urinaires, comme les infections urinaires légères, grâce à son action anti-inflammatoire qui contribue au bien-être général.

Elle est aussi utile pour les personnes cherchant à améliorer leur fonction rénale ou à compléter un régime de perte de poids en raison de son action favorisant l’élimination de l’eau.

Comment se débarrasser de la piloselle ?

Pour les jardiniers trouvant la piloselle trop envahissante, il existe plusieurs méthodes écologiques pour réduire ou éliminer cette plante. Premièrement, la gestion manuelle par l’arrachage peut être efficace, surtout si elle est réalisée régulièrement avant que la plante ne se propage trop.

Maintenir le sol bien couvert avec des plantes couvre-sol ou du paillis peut limiter la propagation de la piloselle en bloquant la lumière dont elle a besoin pour germer. Finalement, l’utilisation de barrières physiques ou de toiles géotextiles autour des zones de plantation désirées peut empêcher les stolons de s’étendre dans les zones non souhaitées.

Ces techniques permettent de contrôler la présence de la piloselle tout en préservant l’équilibre et la santé de l’écosystème du jardin.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4.3 / 5. Décompte des votes : 3

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut