Psyllium blond : Bienfaits, utilisations et contre-indications

Psyllium blond : Bienfaits, utilisations et contre-indications

psyllium

Le psyllium, également connu sous le nom d’ispaghul, est une plante aux multiples bienfaits pour la santé. Issue de la graine de la Plantago ovata, cette plante minuscule est riche en fibres solubles.

Elle fait partie des plantes médicinales incontournables pour améliorer naturellement la digestion. Les bienfaits du psyllium sont divers : il contribue au bon fonctionnement de l’intestin, apaise les maux digestifs et peut jouer un rôle bénéfique dans le cadre de troubles variés allant de la simple constipation à des conditions plus complexes telles que le syndrome de l’intestin irritable.

En plus de ses fonctions régulatrices, cette plante jouit d’une réputation pour son action douce et efficace, qui la rend utile dans de nombreuses situations.

Comment utiliser le psyllium efficacement et quelles sont ses éventuelles contre-indications à connaître ? C’est ce que nous vous expliquons dans cet article dédié aux bienfaits du psyllium.

  • Nom de la plante : Psyllium blond ou Ispaghul
  • Nom latin : Plantago ovata Forssk ou Plantago ispaghula
  • Famille botanique : Plantaginacées (Plantaginaceae)
  • Autres noms : Psyllium noir (Moyen-Orient), plantain des Indes, herbe à puce, Ispaghul.

Composition du psyllium blond

Pour comprendre les bienfaits du psyllium, il faut commencer par analyser sa composition. Le psyllium blond ou ispaghul se distingue par une composition particulièrement riche en fibres solubles, provenant principalement de la graine de la plante. Ces graines minuscules, revêtues d’une coque qui gonfle au contact de l’eau, sont le secret de l’efficacité du psyllium.

En dehors de ces précieuses fibres, il contient également des mucilages, des complexes glucidiques qui jouent un rôle essentiel dans son action sur le système digestif.

La famille botanique des Plantaginacées, à laquelle appartient le psyllium blond, comprend diverses parties de plantes, chacune renfermant des composants bénéfiques. Ainsi, outre les graines, même les téguments (enveloppes) des graines de psyllium sont utilisés pour leur teneur élevée en fibres et leurs vertus thérapeutiques.

Cette richesse en composants actifs fait du psyllium blond un élément de choix pour qui cherche à améliorer son bien-être digestif.

Psyllium blond : bienfaits

Vertus intestinales

Le psyllium blond agit comme un laxatif à effet de lest, excellant dans son rôle grâce à ses fibres qui peuvent absorber plusieurs fois leur poids en eau, formant ainsi un gel qui facilite le transit intestinal sans irriter la muqueuse. Sa capacité à équilibrer la consistance des selles en fait un allié de choix, autant pour les selles trop dures que pour les selles molles ou liquides (diarrhée), en retenant l’eau et en augmentant le volume fécal.

Contrairement à d’autres fibres telles que le son de blé ou la méthylcellulose, le psyllium a une efficacité supérieure, avec peu ou pas d’effets secondaires tels que les ballonnements ou les flatulences — des inconforts couramment associés à d’autres fibres végétales.

À la différence des laxatifs stimulants comme le séné, souvent puissants mais moins bien tolérés du fait de leurs effets secondaires parfois agressifs sur les intestins, le psyllium blond est nettement mieux toléré et procure une action douce. Il est d’ailleurs recommandé en cas de problématiques anales ou rectales telles que les fissures, les hémorroïdes ou l’irritation intestinale, car il réduit la nécessité de forcer durant la défécation.

De plus, son action sur l’incontinence fécale et sa capacité à éliminer les toxines intestinales positionnent le psyllium blond comme un régulateur intestinal naturel et bénéfique. Cette plante, aux multiples vertus, contribue non seulement à une meilleure santé digestive mais également à un bien-être général de l’organisme, grâce à son influence positive sur la flore intestinale.

Vertus anti-inflammatoires

Le psyllium blond est également connu pour ses vertus anti-inflammatoires qui jouent un rôle clé dans la santé intestinale. Sa teneur élevée en fibres solubles a un effet prébiotique significatif : elle modifie la composition du microbiote intestinal en créant des conditions favorables au développement de bactéries bénéfiques.

Ces changements dans la flore intestinale peuvent contribuer à atténuer les symptômes du syndrome de l’ intestin irritable (SII), caractérisé par des douleurs abdominales, des ballonnements et des irrégularités dans la fréquence et la consistance des selles.

Les fibres du psyllium, en régulant le transit et en maintenant une bonne hydratation des selles, aident à réduire l’inflammation dans les cas de maladies inflammatoires chroniques de l’ intestin (MICI) telles que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. Le gel formé par le psyllium peut servir de barrière protectrice pour les parois intestinales, réduisant ainsi l’irritation et l’inflammation.

Par ailleurs, l’action mécanique douce du psyllium sur les intestins et son efficacité dans l’élimination des déchets et des toxines contribuent à une diminution de la réponse inflammatoire générale. En favorisant une élimination régulière et efficace, le psyllium peut ainsi jouer un rôle dans la prévention des pathologies inflammatoires et la promotion d’une santé intestinale optimale.

Vertus métaboliques

  • Régulation de la satiété : Le psyllium blond a une capacité significative à promouvoir la satiété, ce qui peut aider à réduire l’apport calorique global. Lorsque le psyllium est consommé avant un repas, il gonfle dans l’estomac et contribue à une sensation de plénitude, réduisant ainsi la faim et l’envie de manger en excès. Cet effet coupe faim est particulièrement bénéfique pour ceux qui cherchent à contrôler leur poids ou à suivre un régime hypocalorique.

  • Activité normoglycémiante dans le diabète de type 2 : Le psyllium peut jouer un rôle dans la régulation de la glycémie, ce qui en fait un complément intéressant pour les personnes atteintes de diabète de type 2. En retardant la vidange gastrique et en ralentissant l’absorption des glucides, le psyllium permet une montée plus graduelle de la glycémie postprandiale, ce qui facilite la gestion de l’insuline et maintient des niveaux de sucre dans le sang plus stables.

  • Activité anti-dyslipidémique : Le psyllium possède également des bienfaits qui contribuent à améliorer le profil lipidique. En se liant aux acides biliaires dans l’intestin, il aide à réduire l’absorption du cholestérol dans le sang. Cette action se traduit par une baisse du LDL-cholestérol (le « mauvais » cholestérol) et potentiellement une élévation du HDL-cholestérol (le « bon » cholestérol), réduisant ainsi les risques de maladies cardiovasculaires associées à la dyslipidémie.

Vertus anticancéreuses

Au-delà de ses bienfaits digestifs et métaboliques, le psyllium blond se distingue aussi pour son potentiel anticancéreux, notamment dans la prévention et le traitement du cancer colorectal. Des études scientifiques ont montré que le psyllium est capable d’inhiber fortement la prolifération de lignées de cellules cancéreuses humaines, grâce à sa contribution à la production de butyrate, un acide gras à chaîne courte à l’effet anti-inflammatoire et protecteur sur la muqueuse intestinale.

Une recherche clinique pertinente a impliqué des patients atteints de cancer colorectal réséqué. Les participants ont reçu 20 g de graines de psyllium par jour pendant une période de trois mois. Les résultats ont révélé une augmentation moyenne de 42% de la production d’acide butyrique dans leur côlon.

Ce résultat est particulièrement significatif, car l’acide butyrique joue un rôle important dans la promotion de la santé intestinale et est considéré comme ayant des vertus antitumorales. En augmentant la concentration de cet acide dans l’intestin, le psyllium contribuerait donc à un environnement colique moins propice au développement des cellules cancéreuses.

Pathologies traitées par le psyllium blond

En relation avec ses vertus intestinales :

  • constipation chronique et constipation occasionnelle ;
  • fissures anales, hémorroïdes ;
  • incontinence fécale ;
  • troubles fonctionnels intestinaux ;
  • maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (syndrome de l’intestin irritable).

En relation avec ses vertus métaboliques :

  • syndrome métabolique ;
  • diabète non-insulinodépendant ;
  • hypercholestérolémie (contexte dysmétabolique) ;
  • prévention du risque de maladies cardiovasculaires ;
  • perte ou stabilisation du poids (contexte métabolique, effet coupe faim).

En relation avec ses vertus anticancéreuses intestinales :

  • prévention des récidives de cancer du côlon ;
  • diminution des risques en cas d’antécédents familiaux de cancer du côlon.

Utilisations du psyllium blond

Graines ou téguments

  • Graines de psyllium blond : Verser 10 à 30 g de psyllium (graines de psyllium) dans 100 à 300 ml d’eau. Laisser gonfler pendant un quart d’heure, ou pour une efficacité optimale, toute une nuit.

  • Graines de psyllium blond : Consommer le mélange gonflé au cours d’un repas, de préférence le soir, pour profiter de ses bienfaits tout au long de la nuit.

  • Téguments de psyllium blond : Incorporer une cuillère à café de téguments de psyllium à un grand verre d’eau ou de jus et consommer immédiatement afin que le gel se forme à l’intérieur de l’organisme plutôt que dans le verre.
    Peut également être mélangé à des aliments semi-liquides comme des compotes ou des soupes.
    Augmenter progressivement la quantité jusqu’à trouver la dose optimale, sans dépasser 30 à 40 g de psyllium (téguments de psyllium) par jour.

Complément alimentaire

  • En poudre : Il se présente sous forme de poudre fine qui peut être diluée facilement dans l’eau, le jus, les laitages, les soupes, ou intégrée dans la préparation de divers plats pour en augmenter la teneur en fibres. Pour une consommation adéquate, il est généralement recommandé de mélanger 5 à 10 g de psyllium en poudre (une cuillère à café) dans 200 ml de liquide, une à trois fois par jour.

  • En gélule : Le psyllium est aussi disponible en gélules dosées généralement entre 200 à 400 mg. La praticité des gélules permet une consommation aisée et un dosage précis, toutefois il est crucial de suivre les instructions du fabricant concernant la posologie et de s’assurer d’une hydratation adéquate tout au long de la journée. La consommation de gélules doit s’accompagner de suffisamment de liquide pour faciliter le transit et l’effet bénéfique du psyllium.

Gel

Mélanger une proportion adéquate de poudre de psyllium avec de l’eau pour former une pâte. Laisser reposer le mélange jusqu’à ce qu’un gel se forme, ce qui peut prendre quelques minutes. Appliquer le gel formé sur la zone concernée et laisser agir pendant une quinzaine de minutes. Rincer ensuite la peau à l’eau claire.

Ce gel peut être utilisé pour les irritations cutanées, les dermites légères ou encore les brûlures superficielles, offrant ainsi un apaisement grâce aux propriétés mucilagineuses du psyllium.

Psyllium blond : contre-indications

Contre-indications du psyllium blond

Le psyllium blond est généralement considéré comme sûr pour la plupart des gens lorsqu’il est consommé aux dosages recommandés. Cependant, il existe des situations où son utilisation est déconseillée. Voici une liste non exhaustive des contre-indications :

  • Hypersensibilité aux substances actives.
  • Affections sténosantes de l’œsophage ou du pylore.
  • Douleurs abdominales de cause inconnue.
  • Fécalome (accumulation de matières fécales dans le côlon).
  • Obstruction ou sténose intestinale ou affection prédisposant à une occlusion.
  • Anomalie du calibre intestinal.
  • Déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans.

Consultez un professionnel de santé avant de débuter une supplémentation en psyllium, surtout si vous êtes atteint d’une condition médicale ou si vous avez des préoccupations concernant votre santé digestive.

Conseils d’utilisations

  • Le psyllium doit être pris à distance des compléments alimentaires à base de vitamines et de minéraux afin d’éviter une éventuelle baisse de leur absorption intestinale.
  • L’avis médical devient impératif si vous souffrez de constipation ou de diarrhée qui persiste au-delà de 3 jours de traitement avec le psyllium.
  • Il est essentiel de boire beaucoup d’ eau, particulièrement pour les personnes âgées, alités ou ceux souffrant d’un mégacôlon, pour garantir l’effet bénéfique du psyllium et éviter l’aggravation de la constipation ou de l’occlusion intestinale.

Interactions médicamenteuses

Il existe un risque d’interactions médicamenteuses entre le psyllium et d’autres médicaments, notamment les anticoagulants, le carbonate de lithium, et divers traitements ayant des effets cardiovasculaires ou antiépiléptiques. Cette interaction peut réduire l’absorption de ces médicaments s’ils sont pris simultanément.

Toutefois, il est possible de diminuer les risques d’interaction entre le psyllium et d’autres médicaments en consultant un professionnel de la santé et en espaçant la prise de psyllium et de ces médicaments d’au moins deux heures.

De plus, chez les personnes diabétiques, un ajustement posologique des médicaments antidiabétiques peut s’avérer nécessaire en raison de l’effet hypoglycémiant du psyllium.

Psyllium blond : effets secondaires

  • Possibilité de ballonnements au début du traitement, qui peuvent être évités en commençant par de petites doses à augmenter progressivement.
  • Risque d’occlusion intestinale en cas d’hydratation insuffisante, d’où l’importance de boire beaucoup d’eau en parallèle de la consommation de psyllium.
  • Possibles réactions d’hypersensibilité telles que rhinite, conjonctivite, bronchospasme ou symptômes cutanés chez certaines personnes sensibles.

Le saviez-vous ?

Etymologie

Le terme « psyllium » trouve son origine dans le mot grec « psyllia », qui signifie puce. Cette appellation fait référence à la petite taille des graines de la plante Plantago Psyllium, qui ressemblent à des puces. Le suffixe « ium » indique quant à lui une ressemblance ou une relation, ce qui explique le lien entre l’aspect des graines et le nom de la plante.

En botanique, « blond » fait référence à la couleur de ces graines sur les variétés du psyllium dites blondes, par opposition au psyllium noir ou Plantago afra, dont les graines sont nettement plus foncées.

Histoire

Le psyllium blond n’est pas uniquement un complément alimentaire moderne ; son utilisation remonte à l’Égypte ancienne où il était déjà employé pour atténir les problèmes de transit tels que la constipation.

De même, en Chine et en Inde, le psyllium est l’un des remèdes traditionnels couramment utilisés pour un large éventail de troubles digestifs, incluant constipation et diarrhée.

Depuis l’antiquité, le psyllium s’inscrit comme un élément incontournable dans la panoplie des remèdes de la médecine ayurvédique, reconnu pour son efficacité en tant que laxatif naturel. Il est largement apprécié pour sa capacité à soulager d’autres désagréments digestifs, allant des flatulences et ballonnements jusqu’aux épisodes de diarrhée.

Cette même plante tenait également une place de choix dans l’arsenal thérapeutique du célèbre Hildegarde de Bingen, la mystique médiévale réputée pour ses contributions avant-gardistes à la naturopathie et à l’utilisation des plantes médicinales.

Aujourd’hui

Aujourd’hui, on retrouve le psyllium dans en pharmacie, pas seulement en tant que complément alimentaire mais aussi comme l’un des rares agents naturels intégrés dans les médicaments remboursés par la sécurité sociale.

En effet, il est apprécié pour ses propriétés de mucilage, son rôle de super désintégrant, sa capacité de gélifiant, d’agent de suspension, ainsi que pour ses actions antidiarrhétiques, anti-constipation, cicatrisantes, hypoglycémiante et hypocholestérolémiante.

Le psyllium est également plébiscité en phytothérapie pour ses vertus thérapeutiques hors de la sphère digestive. En effet, grâce à ses propriétés mucilagineuses, il est recherché pour apporter un soulagement dans le cadre de l’inflammation des muqueuses, qu’elles soient buccales, pharyngées ou digestives.

En agissant comme un cataplasme interne, le psyllium contribue à protéger et apaiser les tissus irrités.

Industrie alimentaire

Outre ses vertus médicinales et complémentaires, le psyllium blond trouve également sa place dans l’industrie alimentaire. En effet, grâce à ses propriétés de fibres solubles, il est couramment utilisé comme épaississant ou stabilisant dans certaines préparations alimentaires.

On le retrouve ainsi dans une variété de produits laitiers, où il contribue à la consistance onctueuse et à l’amélioration de la texture des yaourts et autres desserts lactés, sans altérer le goût. Cet usage industriel souligne la polyvalence du psyllium et son intégration croissante dans nos chaînes alimentaires.

Par ailleurs, une reconnaissance notable de ses bienfaits s’est manifestée vers la fin du 20ème siècle quand la Food and Drug Administration (FDA) américaine a permis à la célèbre entreprise Kellogg d’afficher les vertus du psyllium sur certains de ses produits alimentaires.

Cette action de la Food and Drug Administration FDA est importante car elle valide officiellement les bénéfices santé du psyllium, favorisant sa notoriété et son inclusion dans l’alimentation courante.

Quelle est la description botanique du psyllium blond ?

Le psyllium blond, ou Plantago ovata, est une espèce de plantain répandue en Asie occidentale et en Inde, où elle est largement cultivée, notamment en Inde, en Iran et au Pakistan. Cette plante s’adapte facilement aux diverses conditions climatiques européennes et se trouve également en Amérique du Nord.

Il s’agit d’une plante annuelle de petite taille, mesurant généralement entre 20 et 40 centimètres, avec des tiges dressées et souvent ramifiées. Ses feuilles sont linéaires et lancéolées, avec des bords dentés et des nervures parallèles distinctes qui courent sur toute la longueur.

En tant qu’élément caractéristique de la morphologie de la plante, les inflorescences prennent la forme d’hampes florales surmontées par des épis cylindriques composés de petites fleurs blanches regroupées.

Les graines du psyllium blond arborent une couleur grise à beige rosé, ont une forme ovale et une surface lisse. Elles sont de petite taille avec un poids excédant rarement 0,002 grammes, ce qui équivaut à plus de 500 graines par gramme, d’où son surnom populaire d’herbe à puces.

La composition chimique du psyllium blond est remarquablement riche et diversifiée ; elle contient principalement des mucilages (jusqu’à 30%), des iridoïdes, des stérols, des alcaloïdes, des triterpènes, des protéines, des lipides et des hydrocarbures concentrés.

Où trouver du psyllium blond ?

Si vous souhaitez vous soigner naturellement par les plantes et profiter des bienfaits du psyllium, vous pouvez le récolter en automne, lorsque les plants arrivent à maturité. Pour plus de facilité, vous pouvez également vous la procurer en herboristerie.

À l’herboristerie du Valmont, nous proposons le psyllium en plante séchée de (graines de psyllium blond, graines de psyllium noir, téguments de psyllium blond, poudre de psyllium) pour la préparation de tisanes, de baumes ou onguents thérapeutiques ou autres préparations médicinales.

Nous proposons également le psyllium sous la forme de compléments alimentaires (gélules et ampoules).

Culture du psyllium blond

Malgré une réputation d’herbe nuisible auprès de certains, le psyllium, ou plantain des Indes, s’avère une plante précieuse qui s’intègre aisément aux jardins de nos régions tempérées. De la même famille que les plantains que l’on trouve couramment en Europe, comme le plantain lancéolé ou le grand plantain, le psyllium se démarque par sa capacité à prospérer en milieu ensoleillé, tolérant aussi bien les sols secs que bien drainés.

Pour entreprendre sa culture, le choix de l’espèce est déterminant. Le Plantago ovata séduit pour son usage thérapeutique tandis que des variétés comme le Plantago major ‘Rubrifolia’, avec ses teintes pourpres, ou le ‘Rosularis’, aux fleurs roses attrayantes, ajoutent une touche ornementale au jardin.

Le semis s’effectue dès que les températures printanières réchauffent la terre, et en fonction de la variété, le psyllium s’accommodera de différents types de sols, du humide pour le P. major au sec pour le P. lanceolata.

La culture du psyllium nécessite une attention particulière aux maladies telles que l’oïdium, qui prospère par temps sec, et aux pluies estivales qui menacent les graines. Néanmoins, sa résistance au climat hivernal lui offre un avantage considérable. La récolte s’opère lorsque les graines mûrissent ; il faut alors les sécher soigneusement pour garantir une conservation optimale de deux ans.

Foire aux questions

Quels sont les inconvénients du psyllium ?

Bien que le psyllium soit largement reconnu pour ses bienfaits, il est important de considérer certains cas où sa consommation peut s’accompagner d’effets moins désirables.

Par exemple, consommer le psyllium sans suffisamment d’eau peut entraîner un risque d’obstruction intestinale, car les fibres qu’il contient ont tendance à gonfler au contact de l’humidité.

Dans de rares cas, des réactions allergiques peuvent survenir, surtout chez les personnes sensibles aux fibres de psyllium. De plus, une utilisation à long terme et en grande quantité pourrait altérer l’absorption de certains minéraux.

Il est donc recommandé de consommer le psyllium sous forme de compléments alimentaires ou de téguments avec précaution, en respectant les dosages suggérés et en observant l’évolution de son effet sur l’organisme.

Quel est le meilleur moment pour prendre le psyllium ?

Le meilleur moment pour bénéficier des bienfaits du psyllium varie en fonction des besoins individuels :

En cas de constipation, la prise de psyllium peut se faire le matin pour régulariser les selles grâce à son effet coupe-faim et pour activer la digestion tout au long de la journée.

Pour contrôler le cholestérol, il peut être pris avant les repas. Les produits à base de psyllium sont disponibles sous forme de téguments ou de poudre que l’on peut mélanger avec de l’eau pour la consommation.

Est-ce que l'on peut prendre du psyllium tous les jours ?

La consommation quotidienne de psyllium est en effet possible et peut être bénéfique, notamment pour réguler le transit. Toutefois, il faut l’accompagner d’un grand verre d’eau pour éviter tout effet de constipation ou de diarrhée, en raison de ses effets laxatifs.

Le psyllium augmente le volume des selles et facilite leur passage dans l’intestin, ce qui explique son efficacité contre la constipation. C’est pourquoi il faut commencer par de petites doses et d’augmenter progressivement pour permettre à l’intestin de s’adapter.

De plus, la prise de psyllium en parallèle de certains médicaments peut altérer leur absorption ; il est donc conseillé de respecter un intervalle de temps entre la consommation de psyllium et celle de médicaments.

En résumé, grâce à sa teneur en fibres et à son effet sur l’hydratation des selles, le psyllium est un allié quotidien précieux pour celles et ceux qui souhaitent bénéficier de ses avantages tout en maintenant un système digestif sain et en prévenant les maladies cardiovasculaires.

Quels sont les effets du psyllium blond ?

Les bienfaits du psyllium blond sont multiples en raison de sa forte teneur en fibres solubles. Contrairement au psyllium noir ou Plantago psyllium, qui vient du Moyen-Orient et qui possède des graines plus petites et est moins utilisé, le blond a un effet plus marqué sur le transit intestinal.

La prise de psyllium blond participe à la régulation du transit, aidant ainsi à lutter contre la constipation mais aussi à maintenir une flore intestinale saine. En outre, son action sur l’absorption des lipides en fait un allié dans la gestion du taux de cholestérol.

Au-delà de ces bienfaits, la prise de psyllium peut aussi avoir une influence positive sur le contrôle glycémique, ce qui est particulièrement important pour les personnes diabétiques. Il agit également comme un prébiotique, soutenant la croissance de bactéries bénéfiques dans l’intestin.

Quelle est la meilleure partie du psyllium ?

En phytothérapie, les propriétés bénéfiques du psyllium sont principalement attribuées à la graine elle-même. La graine de psyllium contient en effet une enveloppe appelée le tégument, qui est la partie la plus utilisée pour ses vertus thérapeutiques.

C’est cette graine, avec son enveloppe, qui une fois ingérée et au contact de l’eau, va gonfler et former une masse gélatineuse favorisant le transit intestinal. En plus, le tégument de la graine agit comme un prébiotique naturel, nourrissant la flore intestinale bénéfique.

La graine de psyllium, grâce à son enveloppe et aux mucilages qu’elle sécrète, s’avère donc un élément clé dans la confection de nombreuses préparations en phytothérapie destinées à améliorer la santé digestive.

Psyllium blond (Ispaghul) , Psyllium noir , notre sélection.

Vous trouverez ci-dessous une préselection des produits en relation avec cet article.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des votes : 3

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Découvrez nos autres articles au sujet Psyllium blond (Ispaghul)

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut