Anis vert : Bienfaits, utilisations et contre-indications

Anis vert : Bienfaits, utilisations et contre-indications

anis vert

Dans cet article, nous plongeons au cœur des bienfaits de l’anis vert, connu sous le nom scientifique de Pimpinella anisum. Traditionnellement utilisées dans la médecine traditionnelle et la phytothérapie, les graines d’anis vert regorgent de bienfaits pour la digestion et les hormones.

Poursuivez votre lecture et découvrez les bienfaits, les utilisations et les effets indésirables de l’anis officinal afin d’en faire usage éclairé. Profitez de l’anis pour enrichir votre santé et votre bien-être au quotidien.

  • Nom de la plante : Anis vert
  • Nom latin : Pimpinella anisum L.
  • Famille botanique : Apiacées (Apiaceae)
  • Autres noms : Anis, petit anis, anis musqué, anis officinal, anis sucré, anis d’Europe, boucage, pimpinelle, pimpinelle anisée, pimprenelle d’Egypte, rattrape-mari

Composition de l’anis vert

La composition de l’anis vert implique de nombreux principes actifs bénéfiques pour la santé :

  • Huile essentielle : principalement composée d’anéthol, qui confère son profil aromatique distinctif.
  • Glucoside : contribue aux bienfaits antioxydants.
  • Flavonoïdes : connus pour leurs propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.
  • Hétérosides de flavones : participent à l’effet thérapeutique.
  • Furanocoumarines et Hydroxycoumarine : impliquées dans la protection de la peau et la régulation de la digestion.
  • Acide phénols : antioxydants puissants qui protègent les cellules contre les dommages des radicaux libres.
  • Lipides : incluent des acides gras essentiels.
  • Protéines : essentielles à la structure et au fonctionnement de tous les tissus vivants.
  • Polysaccharides : favorisent la santé digestive et soutiennent le système immunitaire.

En phytothérapie, on utilise principalement les graines d’anis vert. Les graines d’anis vert sont considérées comme la partie la plus intéressante car elles concentrent une grande partie des principes actifs, notamment l’anéthol.

De plus, les graines sont facilement transformables en diverses formes de préparations, telles que des infusions, des extraits, ou même intégrées dans des recettes culinaires, offrant ainsi une manière pratique et versatile d’incorporer les bienfaits de l’anis dans la vie quotidienne.

Enfin, leur conservation est relativement aisée et leur durée de vie est longue, permettant de bénéficier de leurs vertus tout au long de l’année.

Bienfaits de l’anis vert

Propriétés digestives

L’anis vert possède des propriétés reconnues pour protéger le système gastro-intestinal et soulager divers troubles du système digestif. En raison de sa composante active principale, l’anéthol, il agit comme un gastroprotecteur efficace, diminuant le risque d’irritations et d’ulcères gastriques.

Ce même composé contribue également à la réduction des symptômes de la dyspepsie fonctionnelle, une condition caractérisée par des douleurs et des inconforts digestifs sans cause organique apparente.

Les composants de l’anis ont un effet antispasmodique qui aide à soulager les coliques et les spasmes gastro-intestinaux, offrant un soulagement notable aux personnes souffrant de ces afflictions.

En outre, l’anis joue un rôle significatif dans la protection et la régénération du foie, grâce à son action hépatoprotectrice. Ses composants actifs aident à prévenir les dommages hépatiques causés par les toxines et favorisent la régénération des tissus hépatiques endommagés, contribuant ainsi à maintenir une fonction hépatique saine.

Propriétés hormonales

L’anis vert possède des vertus oestrogéno-mimétiques, ce qui signifie qu’il peut imiter l’effet des œstrogènes dans le corps. Cette particularité lui confère un rôle potentiel dans la régulation du cycle menstruel et pourrait aider à soulager certains symptômes liés aux règles.

En agissant comme un ocytocique, il vert facilite l’accouchement en stimulant les contractions utérines, ce qui peut être particulièrement bénéfique lors du travail.

Son effet emménagogue contribue à réguler les cycles menstruels et à faciliter l’ovulation, une qualité valorisée par les femmes éprouvant des difficultés à concevoir.

Enfin, ses propriétés galactogogues sont hautement estimées par les jeunes mères, car l’anis officinal favorise la montée de lait, enrichissant ainsi l’alimentation du nourrisson.

Propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes

L’anis vert offre des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes. Grâce à sa richesse en composés comme les flavonoïdes et les acides phénols, il combat efficacement l’inflammation à la source et protège les cellules contre les dommages causés par le stress oxydatif.

Ceci est particulièrement bénéfique pour réduire le risque de développement de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires et certains types de cancer.

Propriétés sécrétolytiques bronchiques

En raison de ses effets sécrétolytiques bronchiques, l’anis officinal est un allié précieux en cas de bronchite ou de rhume.

Il aide à fluidifier et expulser les mucosités encombrant les voies respiratoires, facilitant ainsi la respiration et contribuant à une guérison plus rapide.

Propriétés neuroprotectrices et analgésiques

Les recherches suggèrent également que l’anis vert possède des vertus neuroprotectrices, offrant une protection contre les dommages neuronaux et pouvant jouer un rôle dans la prévention de maladies neurodégénératives.

De plus, ses propriétés analgésiques centrales et anti-convulsivantes en font un traitement potentiel pour la gestion de la douleur et le contrôle des convulsions. En application locale, il agit comme un analgésique et un sédatif, soulageant la douleur et induisant la relaxation.

Influence métabolique

Enfin, l’anis officinal exerce une influence positive sur la santé métabolique. Sa capacité à faciliter la digestion et à stimuler le fonctionnement du foie contribue à une meilleure régulation du métabolisme, soutenant ainsi la gestion du poids et la santé générale.

Pathologies traitées par l’anis vert

En lien avec ses bienfaits pour la digestion :

  • Dyspepsie avec météorisme, ballonnements, aérocolie et renvois
  • Vomissements (terrain neurotonique)
  • Protection du foie
  • Troubles fonctionnels intestinaux
  • Dysbiose intestinale et candidose digestive
  • Migraines digestives

En lien avec ses vertus hormonales :

  • Insuffisance oestrogénique
  • Troubles menstruels (règles irrégulières, aménorrhée)
  • Insuffisance de lactation

En lien avec ses vertus respiratoires :

  • Rhume
  • Toux aiguë ou chronique
  • Bronchite asthmatiforme
  • Toux de l’asthmatique
  • Toux sèches et/ou spasmodiques
  • Etats congestifs respiratoires

Utilisations de l’anis vert

Infusion

Pour faire une infusion ou tisane de graines d’anis vert, faites une décoction pendant 3 minutes avec 1 cuillère à café (environ 2,5 g) d’anis vert broyé immédiatement avant usage. Laissez infuser pendant 10 minutes. Filtrez avant de consommer.

Buvez 2 tasses par jour pour bénéficier de ses vertus. Comme tous les carminatifs, il est conseillé de prendre une tasse de cette infusion 10 minutes avant le repas, ou bien 1 heure après pour optimiser les bienfaits sur la digestion.

Teinture mère

La teinture mère d’anis vert peut être consommée à raison de 15 à 25 gouttes 2 à 3 fois par jour durant un repas, dans de l’eau.

Complément alimentaire

L’anis est aussi disponible sous forme de gélules ou de comprimés, avec des dosages allant de 100 à 350 mg. Il est généralement conseillé de prendre 1 à 2 gélules par jour pendant les repas, tout en respectant scrupuleusement les instructions fournies par le fabricant.

Huile essentielle

L’huile essentielle d’anis vert, extraite des graines de la plante par distillation à la vapeur, est un concentré puissant des principes actifs de l’anis. Cette huile essentielle est largement appréciée pour son parfum distinctif et son action thérapeutique.

Elle peut être utilisée de plusieurs façons, notamment en diffusion pour purifier l’air et fournir une sensation de bien-être respiratoire, grâce à ses vertus expectorantes et antispasmodiques.

Cette huile essentielle d’anis vert peut également être diluée dans une huile végétale et appliquée en massage sur l’abdomen pour soulager les douleurs digestives ou les tensions menstruelles, exploitant ainsi ses actions antispasmodiques et carminatives directement là où le corps en a besoin.

Anis vert : contre-indications

Bien que l’utilisation d’anis vert sous forme de graines ne pose généralement aucun problème, il est important de noter que l’huile essentielle d’anis vert est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que chez les enfants de moins de 18 ans.

Cette précaution est recommandée par l’Agence européenne des médicaments (EMA) en raison de données insuffisantes sur la sécurité de son utilisation dans ces groupes de population.

L’anis officinal est également contre-indiqué en cas de cancers œstrogéno-dépendants, d’hypersensibilité aux substances actives telles que l’anéthol, et en cas d’allergie aux plantes de la famille des Apiacées.

Anis vert : effets secondaires

L’anis officinal peut provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes. Les symptômes peuvent inclure des réactions cutanées telles que des démangeaisons, de l’urticaire, ou encore des éruptions cutanées.

En cas d’effets indésirables importants, consultez un médecin et cessez toute utilisation de plantes médicinales.

Le saviez-vous ?

Parfois nommé camphre d’anis ou huile d’anis, l’anéthole possède un goût sucré caractéristique retrouvé dans l’anis vert et le fenouil. Cette substance est un composant majeur de boissons célèbres dans le monde entier telles que le pastis, l’ouzo, l’anisette, ou encore l’absinthe.

Cependant, il est important de ne pas le confondre avec l’anis étoilé ou badiane, l’anis doux qui est en réalité le fenouil, ou encore l’anis bâtard.

Les graines d’anis vert sont connues et utilisées depuis des millénaires : les Égyptiens les cultivaient déjà à des fins culinaires et médicinales. Les Crétois s’en servaient pour parfumer leurs vins ; quant aux Grecs et aux Romains, ils appréciaient les boissons anisées et une liqueur d’anis surnommée « liquide d’or ».

En outre, son usage digestif est bien ancien puisqu’on le servait en fin de repas sous forme de dragées d’anis, connues pour leurs effets stomachiques, carminatifs, stimulants et galactagogues (favorisant la montée de lait), selon les médecins de l’époque.

Quelle est la description botanique de l’anis vert ?

Originaire du Proche-Orient, l’anis officinal est désormais répandu dans de nombreuses régions tempérées, notamment dans le bassin méditerranéen. Il est cultivé depuis environ 4000 ans dans divers pays, notamment en Europe du sud : Espagne, Balkans, Grèce, Turquie, mais aussi en Afrique du Nord.

Cette plante aromatique privilégie une exposition ensoleillée et prospère sur des sols légers, bien drainés et propres, évitant les terres humides qui peuvent nuire à son développement.

L’anis musqué est une plante herbacée annuelle ou bisannuelle, dont la hauteur varie de 30 à 60 cm. Ses tiges, dressées et creuses, émergent d’une racine pivotante. Au niveau du sol, les feuilles basales arborent de longs pétioles et se divisent en trois folioles dentelées de couleur verdâtre.

Vers le sommet, les feuilles se transforment en trifides dentées, adoptant une forme de plumet. Les tiges supportent des ombelles doubles, portant de petites fleurs blanches.

Les fruits de la plante se présentent sous forme de diakènes, petits, velus et ovoïdes. Ils renferment des graines de couleur gris vert ou gris brun, mesurant environ 2 mm de long.

Où trouver de l’anis vert ?

Si vous souhaitez vous soigner naturellement par les plantes grâce à la phytothérapie, vous pouvez récolter l’anis vert à la fin de l’été ou au début de l’automne. Pour plus de facilité, vous pouvez également vous le procurer en herboristerie.

À l’herboristerie du Valmont, nous proposons l’anis vert en plante séchée (graines bio) pour la préparation de tisanes, de baumes ou onguents thérapeutiques ou autres préparations médicinales.

Nous le proposons également sous forme de tisane (infusettes).

Culture de l’anis vert

Pour cultiver l’anis vert dans votre jardin avec succès, choisissez un emplacement ensoleillé, car il apprécie particulièrement la chaleur. Avant la plantation, lors de l’automne précédent, assurez-vous d’amender et de bien travailler votre sol pour qu’il soit sain et bien aéré.

La période idéale pour semer l’anis est le mois de mai, lorsque la terre s’est suffisamment réchauffée, atteignant au moins 15°C, ce qui est crucial pour la germination des graines.

Procédez au semis en traçant des lignes espacées de 40 cm, puis dispersez les graines légèrement dans un sillon peu profond. Recouvrez-les délicatement de terre et arrosez avec soin. Vous observerez la germination environ 15 jours après le semis.

Lorsque les jeunes plants présentent 4 à 5 vraies feuilles, il est temps d’éclaircir en ne conservant que les spécimens les plus vigoureux, en laissant un espace d’environ 15 cm entre chaque plant pour permettre un développement optimal.

En ce qui concerne l’entretien, l’anis vert ne demande pas d’apport particulier en compost ou en engrais, s’épanouissant dans un sol simplement sain et bien préparé. L’attention principale durant sa croissance sera de veiller à un arrosage régulier, surtout durant les périodes de sécheresse.

La récolte des précieuses graines s’effectue à la fin de l’été, lorsque la plante a fleuri puis produit ses graines, offrant ainsi à vos plats une saveur subtile rappelant le réglisse et le fenouil.

Foire aux questions

Comment utiliser l'anis vert pour perdre du poids ?

En favorisant une bonne digestion, l’anis vert peut contribuer à éviter les ballonnements et le sentiment de lourdeur après les repas. Pour l’utiliser dans le cadre d’une perte de poids, il est conseillé d’intégrer l’anis vert sous forme de tisane à votre routine quotidienne.

Une infusion d’anis musqué après les repas peut faciliter la digestion et soutenir vos efforts de gestion du poids, en complément d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière.

Cependant, il est important de se rappeler que l’anis vert ne doit pas être considéré comme un remède miracle pour perdre du poids, mais plutôt comme un soutien dans un cadre de vie sain.

Est-ce que l'anis est bon pour l'hypertension ?

L’anis vert présente des propriétés vasodilatatrices qui peuvent contribuer à la gestion de l’hypertension. En améliorant la circulation sanguine et en réduisant la tension sur les vaisseaux sanguins, il peut aider à réguler la pression artérielle.

Cependant, il est crucial de l’utiliser en complément d’un traitement médical adapté et non comme substitut. Si vous souffrez d’hypertension, consultez un médecin avant d’introduire de nouveaux éléments dans leur régime de santé, y compris l’anis vert.

Est-ce que l'anis est bon pour les reins ?

L’anis vert est réputé pour son action diurétique qui favorise le bon fonctionnement des reins. En augmentant la production d’urine, il aide à l’élimination des toxines et des déchets du corps, contribuant ainsi à purifier les reins et à prévenir les formations de calculs rénaux.

Consultez un professionnel de santé avant d’incorporer l’anis vert dans votre alimentation, surtout si vous avez des conditions médicales préexistantes ou si vous prenez des médicaments susceptibles d’interagir avec ses actions.

Quel est le goût de l'anis vert ?

L’anis vert est renommé pour ses saveurs distinctives, conjuguant un parfum doux et une pointe piquante. Au goût, il rappelle celui du réglisse avec des notes subtiles de fenouil, ce qui le rend à la fois rafraîchissant et légèrement épicé.

Son profil aromatique et sa saveur unique le distinguent dans une variété de plats et de préparations culinaires, offrant une expérience gustative singulière.

Pour plus d’informations sur les plantes médicinales, parcourez notre catalogue de produits naturels et inscrivez-vous à notre newsletter !

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4.9 / 5. Décompte des votes : 9

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Découvrez nos autres articles au sujet Anis vert

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut