Les vertus et bienfaits de l’Eucalyptus - Eucalyptus globulus
Les vertus et bienfaits de l’Eucalyptus - Eucalyptus globulus

Vous cherchez un produit en relation avec cet article?

Cliquez sur une caractéristique ci-dessous pour découvrir tous les produits correspondant.

Les vertus et bienfaits de l’Eucalyptus - Eucalyptus globulus

Nom de la plante : Eucalyptus.

Famille botanique : L’eucalyptus appartient à la famille des Myrtacées.

Quel est son nom latin ou botanique ?

Le nom latin de l’eucalyptus est Eucalyptus globulus.

Quels sont les autres noms de l’eucalyptus ?

L’eucalyptus est également appelé arbre à la fièvre, gommier bleu de Tasmanie, eucalyptus officinal, eucalyptus des pharmaciens, arbre à koala.

Quelles sont les vertus traditionnelles de l’eucalyptus ?

L’eucalyptus contient des flavonoïdes, des tanins, des résines et une essence riche en eucalyptol ou cinéole, monoterpènes, sesquiterpènes, carvone.

L’eucalyptus est un excellent antiseptique des voies respiratoires. Il est bactéricide, antiviral, expectorant et bronchodilatateur. Il peut être employé pour traiter les rhinites, les otites, les bronchites, les laryngites ou encore l’asthme.

Il offre des vertus antiseptiques pour les voies urinaires. Il peut être utilisé pour soulager les cystites.

Il possède également des propriétés astringentes, vermifuges, antispasmodiques et hypoglycémiantes. Ses vertus hypoglycémiantes sont particulièrement intéressantes pour le diabète de type 2.

L’eucalyptus est efficace contre les bouffées de la chaleur de la ménopause.

L’huile essentielle d’eucalyptus possède des vertus expectorantes, mucolytiques et antiseptiques des voies respiratoires. Plusieurs espèces d’eucalyptus sont utilisées pour la fabrication d’huiles essentielles, huile d'E.globulus, l'huile essentielle d'E. Radié ou radiata, l'huile essentielle d'E. citronné ou citriodora.. 

Quelles parties de la plante sont utilisées en phytothérapie ?

En phytothérapie, on utilise les feuilles séchées d’eucalyptus.

Quelle est la description botanique de l’eucalyptus ?

L’eucalyptus est un arbre mesurant entre 30 et 55 mètres de hauteur originaire d'Australie. Il peut parfois atteindre plus de 100 mètres. C’est un arbre à croissance très rapide au feuillage persistant.

Le tronc de l’eucalyptus est recouvert d’écorce qui pèle en larges bandes. Les feuilles des jeunes arbres apparaissent par paires sur des tiges sessiles, arrondies et carrées. Ces dernières sont recouvertes d’une pruine cireuse bleu-gris, ce qui lui vaut son surnom de “gommier bleu”.

Lorsqu’elles arrivent à maturité, les feuilles sont étroites, alternes, en forme de faux, de couleur vert foncé luisant. Les tiges sont cylindriques et les feuilles peuvent mesurer jusqu’à 35 cm de long pour 3 à 5 cm de large. Le contour des feuilles présente un bourrelet et elles pendent pour éviter l’évaporation. Elles peuvent assurer la photosynthèse sur les 2 faces.

Les boutons floraux sont durs et en forme de toupies. Ils sont côtelés et recouverts d’un opercule plat qui porte un bouton central. Ce bouton dispose de sépales et de pétales soudés ensemble. Il donne naissance à un bouquet fourni d’étamines jaune pâle.

Les fleurs apparaissent entre mai et juillet. Elles sont solitaires à l’aisselle des feuilles et produisent un nectar mellifère. Le fruit est une capsule dure et anguleuse mesurant entre 1.5 et 2.5 cm de diamètre. Il dispose de 4 loges qui donnent de petites graines foncées, sortant par les valves qui s’ouvrent sur le dessus du fruit. Son goût est à la fois amer et aromatique.

Où trouver l’eucalyptus ?

Si vous souhaitez vous soigner naturellement par les plantes, vous pouvez récolter l’eucalyptus en automne ou au printemps si vous habitez le sud de la France. Pour plus de facilité, vous pouvez également vous le procurer en herboristerie.

À l'herboristerie du Valmont, nous proposons l’eucalyptus en vrac sous la forme de feuille séchée coupée ou de feuille entière de qualité biologique pour la préparation de tisane d’eucalyptus, de baumes, de sirop thérapeutiques ou d'autres préparations médicinales.

Nous proposons également l’eucalyptus dans des formats prêts à l’emploi tels que des  l'huiles essentielles, le bâton de fumigation (sauge blanche et eucalyptus), la poudre, la teinture mère, les bougies d’oreilles, le miel ou encore le savon.

Comment cultiver et récolter l’eucalyptus ?

L’eucalyptus peut être cultivé en pleine terre, dans un sol bien drainé, fertile et acide. Il apprécie les climats tempérés méridionaux ou océaniques. Installez-le dans un espace suffisamment grand car sa croissance est rapide. Réservez-lui un espace ensoleillé car c’est un arbre qui se développe mieux en plein soleil. L'eucalyptus peut aussi être cultivé en pot. Dans ce cas, il faudra le mettre à l’intérieur en hiver afin d’éviter les périodes de gel.

Mettez votre eucalyptus en terre en automne. Vous pouvez également le faire au printemps à condition de lui apporter un arrosage régulier pendant la saison estivale. Creusez un trou pour installer votre plant et comblez l’espace restant avec une terre riche. Pensez à ajouter un tuteur solide car sa croissance est rapide et il risque de se déraciner avec le vent. Le tuteur peut être utile pendant les 5 premières années.

Cultivé en pleine terre, l’eucalyptus requiert peu d’entretien. Lorsqu’il est jeune, il faut l’arroser régulièrement, notamment en période de chaleur ou de sécheresse. Vous pouvez pailler le pied en hiver si vous êtes dans une région où il risque de geler. Il est également possible de faire un paillage au printemps pour enrichir le sol et maintenir la fraîcheur entre les arrosages. Les variétés cultivées en pot doivent être taillées régulièrement.

L’eucalyptus est résistant aux parasites et aux maladies, sauf à la gale de l’eucalyptus. Cette maladie cryptogamique est causée par la ponte dans le parenchyme des feuilles d’une sorte de guêpe qui est répandue dans le bassin méditerranéen. Cette gale se manifeste par des boursouflures percées de trous à la surface des feuilles qui finissent par jaunir et sécher. Pour remédier à ce problème, il faut couper et brûler les branches aux feuilles touchées.

Quels sont les usages reconnus de la plante médicinale d’eucalyptus ?

En relation avec ses propriétés expectorantes, antiseptiques, pectorales, fébrifuges, antitussives, sudorifiques, décongestionnantes, antivirales et hypoglycémiantes :

  • rhinite allergique, sinusite, bronchites aiguës et chroniques, toux grasses, rhumes, maux de gorge, laryngite, otite, grippe;
  • bouffées de chaleur; 
  • diabète de type 2.

En relation avec ses propriétés antifongiques et antibactériennes (en huile essentielle; d'E.globulus, d'E.radiata) :

  • infection au staphylocoque doré, pneumocoque, streptocoque, Candida albicans ;
  • cystite, mycose, parasitose intestinale.

En relation avec ses propriétés anti-inflammatoires, antalgiques, antirhumatismales et relaxantes (en huile essentielle; d'E.citriodora) :

  • douleurs articulaires et musculaires, rhumatismes, arthrite, torticolis, sciatique, courbatures, fibromyalgie, polyarthrite ;
  • zona, prurit, piqûre d’insecte ;
  • cystites, leucorrhées, vaginite.

En relation avec ses propriétés calmantes, sédatives, hypotensives et antispasmodiques (en huile essentielle;  d'E.citriodora) :

  • stress, anxiété ;
  • hypertension artérielle.

Comment prendre ou utiliser l’eucalyptus ?

Usages thérapeutiques en interne :

  • Infusion : Comptez 1 cuillère à café rase, soit 1.8 grammes de feuilles séchées, pour une tasse de 150 mL d’eau bouillante. Laissez infuser 10 à 15 minutes puis filtrez. Buvez-en 1 à 3 tasses en dehors des repas.
  • Teinture mère : Prenez 30 gouttes dans un verre d’eau, 3 à 4 fois par jour.
  • Sirop : Comptez 20 à 30 grammes de feuilles d’eucalyptus pour 300 mL d’eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes avant de filtrer. Ajoutez 300 grammes de sucre de canne et faites cuire à feu doux jusqu’à obtenir la consistance d’un sirop. Mettez la préparation dans un flacon et conservez au frais. Buvez-en 2 à 4 cuillères à soupe par jour (dose adulte).

Usages thérapeutiques en externe :

Pour le rhume, le refroidissement, la bronchite, la pharyngite et la toux :

  • Baume ou pommade : En massage sur la poitrine, le dos, la gorge et autour des oreilles, 1 à 2 fois par jour.
  • Inhalation de l’infusion concentrée ou de l’huile essentielle : Comptez 1 cuillère à soupe, soit 4 grammes de feuilles ou 10 gouttes d’huile essentielle pour une tasse de 150 mL d’eau bouillante. Respirez les vapeurs avec la tête recouverte d’une serviette et les yeux fermés.
  • Gargarisme de l’infusion concentrée.

Pour l’assainissement des locaux et en prévention des épidémies :

  • Fumigation des feuilles ou diffusion de l’huile essentielle : Faites brûler les feuilles d’eucalyptus sur des braises ou un charbon ardent. Pour l’huile essentielle, mettez 5 gouttes dans un bol de 150 mL d’eau bouillante ou dans un diffuseur d’huile essentielle à raison de 10 minutes par heure.

Pour le rhume, la toux, la bronchite, la laryngite, les maux de gorge et l’otite :

  • Massage à l’huile essentielle (HE d'E.globulus ou radiata) : Appliquez localement sur la poitrine, le dos, la gorge et autour des oreilles, diluée à 20% dans une huile végétale (sésame, noisette, amande douce). Comptez 3 gouttes d’huile essentielle pour 1 cuillère à café d’huile végétale, 1 à 2 fois par jour.

Pour les rhumatismes, les douleurs articulaires, les névralgies, les tendinites, les torticolis et les sciatiques :

  • Massage à l’huile essentielle (HE d'E.citriodora) : Diluée à 20% dans une huile végétale (arnica, amande douce, etc.). Comptez 3 gouttes d’huile essentielle pour 1 cuillère à café d’huile végétale, 1 à 3 fois par jour..

Quelles sont les précautions à prendre avant d'utiliser l’eucalyptus ?

Feuille

La feuille d’eucalyptus est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement, en cas d’inflammation des voies biliaires, d’inflammation gastro-intestinale ou rénale, d’affection grave du foie.

Elle est déconseillée chez les enfants de moins de 3 ans et en cas de traitement à base de substances iodées.

La prudence est de mise en cas de traitement antidiabétique car les effets hypoglycémiants de l’eucalyptus peuvent s’ajouter à ceux des médicaments.

Consommée à fortes doses, elle peut être toxique. Il ne faut donc pas dépasser le dosage recommandé.

Huile essentielle

L’huile essentielle d’eucalyptus est déconseillée chez les enfants de moins de 7 ans. En revanche, l’huile essentielle d’eucalyptus radié est adaptée aux enfants.

Elle est contre-indiquée en cas d’asthme car elle a un effet asséchant sur les muqueuses.

Elle ne doit pas être appliquée sur le visage, notamment près des narines.

Privilégiez l’usage externe car 0.4 mL de cette huile essentielle est une dose toxique pour l’organisme.

Consommée à fortes doses, elle peut se révéler toxique. L’ingestion de 10 mL d’huile essentielle d’eucalyptus (globulus) peut être mortelle. Ne dépassez jamais les doses indiquées.

Les huiles essentielles d’eucalyptus Radiata et Citriodora sont déconseillées pendant les 3 premiers mois de grossesse.

Le saviez-vous ?

Il existe plus de 500 espèces d’eucalyptus, mais l’Eucalyptus globulus ou gommier bleu est le plus populaire. Cet arbre aux multiples vertus est originaire de Tasmanie, à l’extrême sud-est de l’Australie, et de l’île Victoria au Canada. En 1962, il a été proclamé emblème floral de la Tasmanie.

D’un point de vue étymologique, le nom Eucalyptus vient du grec “eu” (bon) et “kalyto” (recouvert) en référence à ses pétales et à ses sépales soudés.

Il existe de nombreuses plantations d’eucalyptus dans le Kentucky, en Afrique du Nord, à Madagascar, à Malte, à la Réunion, en Argentine, au Pérou, au Brésil, en Californie, et bien d’autres encore. L’eucalyptus a été introduit en Occident au XIXème siècle dans le cadre de la fabrication de pâte à papier.

Étant donné qu’il produit beaucoup de bois solide, l’eucalyptus peut être utilisé pour fabriquer des poteaux électriques, des meubles ou encore du charbon de bois.

Découvrez nos autres articles au sujet de l'Eucalyptus

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr


Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle. Rédigé par un rédacteur scientifique pour le grand public, cet article présente l'état actuel des connaissances concernant le sujet abordé lors de sa mise à jour. Les progrès futurs en sciences pourraient rendre cet article partiellement ou totalement obsolète. Il ne doit pas être considéré comme une alternative aux recommandations de votre médecin ou pharmacien.