Les inhalations, explications, astuces et conseils

Vous cherchez un produit en relation avec cet article?

Cliquez sur une caractéristique ci-dessous pour découvrir tous les produits correspondant.

Les inhalations, explications, astuces et conseils

L’inhalation est une méthode qui permet une interface entre les principes actifs de plantes médicinales ou  d’huiles essentielles et la sphère broncho-pulmonaire, les molécules en suspension dans la vapeur d’eau sont inhalées celles-ci viennent ensuite se mettre en contact avec la muqueuse respiratoire (nez, sinus, gorge, poumons).

Qu’elles soient sèches ou humides, les inhalations sont incontournables pour traiter les troubles respiratoires ou nerveux. Elles peuvent être parfois moins bien supportées chez les personnes asthmatiques ou allergiques. Prudence.

Au préalable :

1. Faire attention que les voies respiratoires soient bien dégagées, si ce n’est pas le cas faire un nettoyage de chaque narine avec  un spray d’eau de mer ou prendre une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée en bouche. (Pas chez la femme enceinte).

2. Pensez à retirer lunettes, lentilles de contact et bijoux qui pourraient vous brûler.
Veuillez à être bien installé pour que le bol d’eau bouillante ne se renverse pas. 

3. Evitez de faire l’inhalation en présence de petits enfants. (Risque de brûlure avec l’eau bouillante).

4. Après une inhalation, attendez au moins 1 heure avant de sortir car les muqueuses dilatées par l’eau chaude sont plus sensibles au froid et perméables aux microbes.

5. Surveillez toujours un enfant ou une personne âgée en inhalation : la respiration doit être facilitée, l’inhalation agréable. En cas de gêne quelconque, il faut arrêter immédiatement.

6. En inhalation humide,  6 à 7 gouttes d’HE mélangées à l’eau sont suffisantes. (la posologie peut varier selon l’huile essentielle).L’idéal est de faire une inhalation le soir bien au chaud chez soi et loin des microbes de l’extérieur.

Mode d’emploi : 

  1. Porter de l’eau à ébullition.

  2. Après avoir fait bouillir votre eau, attendez 1 ou 2 minutes avant de commencer votre inhalation : des vapeurs trop chaudes risquent de brûler vos voies respiratoires.

  3. Verser l’eau bouillante dans un bol ou dans un inhalateur, que vous posez bien à plat sur une table. 

  4. Asseyez-vous confortablement face au bol, dans lequel vous ajoutez 1-2 gouttes d’HE. 

  5. Enfermez votre visage au-dessus des vapeurs, une serviette sur la tête, suffisamment grande pour bien vous isoler. Vous pouvez aussi vous procurer un bol à l’inhalation: le principe est le même, mais la préparation sera plus simple et la séance plus plaisante. Si vous vous sentez oppressé, soulevez la serviette qui vous « enferme » afin de laisser passer l’air.

  6. Une fois que vous sentez que celles-ci sont évaporées, ajoutez encore 1-2 gouttes d’HE, ne pas mettre toutes les gouttes en même temps, ne pas dépasser 6 à 7 gouttes d’huiles essentielles au total 

Durée :

Une inhalation se fait pendant 5 à 10 minutes à raison d’1 x par jour à 2 x maximum. 

Contre-indications :

Toutes les huiles essentielles ne peuvent pas s’utiliser en inhalation car certaines seraient trop agressives pour les muqueuses. Il est donc important de toujours regarder les conseils d’utilisations pour chaque huile essentielle avant de l’acheter et de l’utiliser. Attention aux huiles contre-indiquées pour les femmes enceintes.

Pour un jeune enfant ou une personne âgée le dosage sera faible et l’inhalation se fera sous surveillance.

L’inhalation est déconseillée chez les personnes allergiques ou asthmatiques surtout pendant une crise.

Notre avis: 

L’inhalation humide est idéale pour décongestionner les voies respiratoires, calmer un mal de tête ou un mal de gorge.

Les huiles essentielles les plus utilisées:

Attentions aux huiles essentielles à phénols et à cétones. En cas de risque d’allergies aux HE, tester l’huile avant dans le creux du bras.  

Les plantes médicinales les plus utilisées :

L’inhalation sèche :

Il s’agit simplement de déposer 2 à 3 gouttes sur un mouchoir et de respirer plusieurs fois dans la journée. Il existe aussi des inhalateurs prêts à l’emploi, il s’agit de petits tubes avec un tampon imbibé d’un complexe d’huiles essentielles. 

L’inhalation sèche est l’un des modes d’utilisation des huiles essentielles le plus utilisé pendant l’hiver en cas de troubles respiratoires. Il sera aussi largement utilisé en cas de troubles nerveux.

En inhalation sèche 2 ou 3 gouttes pures, sur le mouchoir. Vous pouvez aussi respirer à même le flacon. 

C’est une méthode idéale pour les cas « d’urgence ». Vous pouvez aussi appliquer les HE sur les poignets et respirer: cette méthode est très intéressante car elle associe la voie respiratoire et la voie générale (les poignets richement vascularisées permettent aux huiles essentielles de pénétrer rapidement dans la circulation sanguine).

C’est le soin express anti-stress, anti-crise de nerfs et anti-fringale: les huiles essentielles choisies agissent rapidement et simultanément sur le cerveau et les différents organes concernés.

Contre-indication :

L’inhalation est déconseillée aux asthmatiques, surtout pendant une crise.

Notre avis:

C’est une méthode très pratique, ne nécessitant aucune préparation au préalable et très peu de matériel: un mouchoir ou un petit flacon dans la poche ou le sac ou à la maison tout simplement et vous êtes paré contre un moment de stress ou de nervosité imprévu par exemple.

Formulations pour inhalation:

Avec les plantes médicinales:

Pour lutter contre la sinusite: 

Bractée de tileul ............................10 gr

Feuilles d'eucalyptus ...................40 gr

Bourgeons de pin sylvestre.........50 gr

Feuilles de thym.............................50 gr

Mettez une cuillère à soupe du mélange de plantes dans un grand bol d'eau ou bol d'inhalation, rempli d'eau bouillante, puis faire l'inhalation comme présentée ci-dessus.

Avec des huiles essentielles:

Pour le nez qui coule/Nez bouché:

Le réflexe proposé par Danièle Festy (Pharmacienne - aromathérapeute)

En inhalation sèche :

Posez 5 gouttes d'huile essentielle de Niaouli sur un mouchoir, respirez 4 à 6 fois par jour.

Pour un rhume/Rhinite (viral):

La synergie proposé par Danièle Festy (Pharmacienne - aromathérapeute)

En inhalation humide:

HE menthe poivrée 3 gouttes

HE eucalyptus radié 3 gouttes

HE niaouli 3 gouttes

Procédez à la préparation et au traitement comme expliqué ci-dessus.

Découvrez nos autres articles au sujet du Tilleul, de la Camomille romaine, de l'Eucalyptus, du Thym, du Pin, du Serpolet (Thym)

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr


Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle. Rédigé par un rédacteur scientifique pour le grand public, cet article présente l'état actuel des connaissances concernant le sujet abordé lors de sa mise à jour. Les progrès futurs en sciences pourraient rendre cet article partiellement ou totalement obsolète. Il ne doit pas être considéré comme une alternative aux recommandations de votre médecin ou pharmacien.