Les vertus et bienfaits de la Réglisse - Glycyrrhiza glabra

Vous cherchez un produit en relation avec cet article?

Cliquez sur une caractéristique ci-dessous pour découvrir tous les produits correspondant.

Les vertus et bienfaits de la Réglisse - Glycyrrhiza glabra

La réglisse pour votre santé respiratoire, digestive et votre bien-être général

  • Pour les voies respiratoires : La réglisse agit comme un apaisant ses propriétés antitussives, expectorantes, antibactériennes, antivirales et immunostimulantes contribuent à soulager les maux de gorge, la toux et les refroidissements.
  • Pour la digestion : La réglisse aide à réguler l'acidité de l'estomac, prévenir les ulcères gastroduodénaux et à soulager les ballonnements et les flatulences.
  • Pour le bien-être général : La réglisse est un tonique surrénalien, antiandrogène, hypertensif et potentiellement antidépresseur, utile pour aider à modérer l'épuisement surrénalien, le burn-out, la tension artérielle basse et la fatigue chronique.
  • En usage externe : Ses propriétés anti-inflammatoires, décongestionnantes, cicatrisantes et antalgiques peuvent être utilisées en gargarisme. 

Nom de la plante : Réglisse

Famille botanique : La réglisse appartient à la famille des Fabacées.

Quel est son nom latin ou botanique ?

Le nom latin de la réglisse est Glycyrrhiza glabra.

Quels sont les autres noms de la réglisse ?

On retrouve parfois la réglisse sous les noms suivants : réglisse glabre, réglisse officinale, bois doux, bois sucré, racine douce ou encore régalisse.

Quelles sont les vertus traditionnelles de la réglisse ?

La réglisse est connue pour ses propriétés adoucissantes sur les voies respiratoires. Grâce à ses à ses constituants chimiques, la racine de réglisse possède des vertus antitussives, expectorantes, antibactériennes, antivirales et immunostimulantes, la réglisse est souvent utilisée pour soulager la toux sèche, la rhinopharyngite, la bronchite, la pharyngite, l’enrouement, etc.

La réglisse est particulièrement bénéfique pour la sphère digestive. Elle est réputée pour ses vertus anti-inflammatoires, antispasmodiques, anti acides, anti ulcéreuses, antibactériennes, antifongiques, laxatives, hépatoprotectrices et anti hépatotoxiques. Cette action sur le système digestif permet de prévenir ou de traiter l’ulcère gastroduodénal, de soulager l’acidité de l’estomac, la gastrite, le reflux gastro-oesophagien, les ballonnements, les flatulences, la candidose et l’hépatite chronique.

La réglisse est aussi un tonique surrénalien, oestrogénique, antiandrogène, hypertensive et potentiellement antidépressive. À ce titre, elle peut être utilisée en cas d'ovaires polykystiques, d’hyperandrogénie, d’insuffisance surrénalienne chronique, d’épuisement surrénalien, de burn-out, d'hypotension, de fatigue chronique ou de mononucléose.

La réglisse est un excellent édulcorant naturel. Son pouvoir sucrant est 50 fois supérieur à celui du sucre roux. Son goût sucré et rafraîchissant permet de réhausser le goût de vos tisanes.

Utilisée en externe, la réglisse offre une action anti-inflammatoire cutanée, décongestionnante, cicatrisante et antalgique. Elle peut être utilisée pour traiter l’eczéma, le prurit, les aphtes, les inflammations, les stomatites et les gingivites.

Les vertus anti-inflammatoires et adoucissantes, permet à la réglisse d'être une plante qui soulage les inflammations du système digestifs etrespiratoires en même temps.

La réglisse est utilisée depuis la nuit des temps en médecine traditionnelle chinoise.

Quelles parties de la plante sont utilisées en phytothérapie ?

En phytothérapie, on utilise la racine de la réglisse. Elle est récoltée au printemps et en automne sur des plants âgés d’au moins 3 ans.

Quelle est la description botanique de la réglisse ?

La réglisse une plante vivace originaire du sud-est de l’Europe et d’Asie occidentale et elle est très répandue dans le sud des États-Unis. Elle pousse naturellement dans les prairies et dans les zones ensoleillées, notamment dans les sols riches et humides.

Cette plante herbacée ou arbrisseau vivace peut atteindre jusqu’à 1.5 mètre de hauteur. La réglisse possède des parties souterraines développées et ligneuses, en forme de rhizomes stolonifères traçants. Les racines et les stolons revêtent la même couleur jaune et se caractérisent par leur arôme doux.

Les tiges sont florifères, dressées, striées et garnies de feuilles alternes, ovales, obtuses et composées de 7 à 17 folioles entières. Les inflorescences sont composées de grappes de petites fleurs bleu pâle à lilas pâle.

Les fleurs donnent naissance à des fruits en forme de petites gousses plates d’environ de 2 cm de long, bosselées par des petites graines brunâtres.

Où trouver de la réglisse ?

Si vous souhaitez vous soigner naturellement par les plantes, vous pouvez récolter la réglisse au printemps et en automne. Vous pouvez également vous la procurer en herboristerie.

À l'herboristerie du Valmont, nous proposons la réglisse en plante séchée (racine coupée, poudre, bâton entier) pour la préparation de tisane de réglisse, baumes ou onguents thérapeutiques ou autres préparations médicinales. Nous proposons également la réglisse sous forme d’extrait végétal, de thé et de tisane.

Comment cultiver et récolter la réglisse ?

La plante de réglisse se développe à partir d’un morceau de rhizome frais. Une fois en place, la plante devient plus robuste et parfois envahissante. Réfléchissez à l’endroit où vous souhaitez la mettre car elle se propage rapidement par voie souterraine.

La plante aime les sols bien drainés et un arrosage occasionnel. Vous pouvez l’exposer au soleil car elle résiste très bien à la sécheresse.

Il faut attendre 3 ans avant de récolter les racines et d’obtenir des rhizomes riches en glycyrrhizine. Récoltée trop jeune, la réglisse n’est pas aussi riche en principes actifs. Plus elle est mature, plus elle est riche et efficace.

Quels sont les usages reconnus de la plante médicinale de réglisse ?

En relation avec son action sur la sphère digestive :

  • Au niveau gastrique : gastrite, ulcère gastrique et prévention des récidives ulcéreuses.
  • Au niveau intestinal : inflammation intestinale et dysbiose intestinale.
  • Au niveau hépatique : accompagnement des hépatites et prévention des complications des hépatites chroniques.

En relation avec son action sur le système immunitaire :

  • Action anti-infectieuse : grippe, angine, pharyngite, mononucléose, prévention des candidoses récidivantes et chroniques.
  • Action anti-inflammatoire : maux de gorge, toux sèches, allergies et inflammations ORL, asthme, bronchite, états inflammatoires gynécologiques et inflammations ostéo-articulaires aiguës.
  • Action immunosuppressive et cytoprotectrice : terrain auto-immun et accompagnement des thérapies anticancéreuses.

En relation avec son action sur le cortisol et sur les fonctions cérébrales :

  • surmenage avec hypotension et hypocorticisme fonctionnel ;
  • syndrome d’épuisement avec troubles cognitifs ou dépressifs ;
  • suites d’accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’infarctus myocardique, en l’absence d’hypertension artérielle ou de contre-indications à la réglisse.

En relation avec ses propriétés hormonales, cardiovasculaires et métaboliques :

  • protection osseuse et cardiovasculaire post ménopause ;
  • syndrome des ovaires polykystiques ;
  • syndrome métabolique.

Comment prendre ou utiliser la réglisse ?

Usages thérapeutiques en interne :

  • Macération : Une demi cuillère à café, soit 1.5 g de racines séchées coupées pour une tasse de 150 ml d’eau froide. Laissez macérer cette préparation pendant 6 heures et filtrez. Buvez-en 2 à 3 tasses par jour au moment des repas. Il est possible de faire une cure d’un mois à renouveler après 8 jours d’arrêt en fonction des besoins.
  • Décoction: 1/2 à 1 c-à-café des rhizomes forme en poudre pour 250 ml d'eau, faire frémir pendant 15 minutes, filtrer et boire 3 tasses par jour. Pour une condition aigüe, boire 1 tasse toutes les 2 heures.
  • Bâton de réglisse : Les bâtons de réglisse peuvent se mâcher.
  • EPS : 1 à 2 cuillère à café dans un verre d’eau. Il est possible de faire une cure d’un mois à renouveler 1 ou 2 fois après 8 jours d’arrêt en fonction des besoins.
  • Teintures-mères: Pour un effet antiviral:25 à 30 gouttes jusqu'à 3 fois par jour.

Quelles plantes médicinales peuvent être associées à la réglisse ?

Dans le cadre de la prévention des récidives ulcéreuses : la canneberge.

Dans le cadre de la prévention des complications des hépatites chroniques : le desmodium.

Pour protéger le foie : le chardon-Marie.

En cas de gastrite, hépatite, inflammations intestinales et gynécologiques et douleurs abdominales : le curcuma.

En cas de toux sèche, asthme, bronchite, pharyngite, etc : le plantain.

En cas de troubles digestifs et réduire les spasmes gastro-intestinaux : la mélisse.

Pour contribuer au bien-être et au confort de l’estomac : la guimauve.

Pour soutenir les défenses naturelles et libérer les voies respiratoires : le sureau.

Quelles sont les précautions à prendre avant d'utiliser la réglisse ?

La réglisse est déconseillée dans les cas suivants :

  • grossesse ;
  • allaitement ;
  • insuffisance rénale ;
  • insuffisance hépatique ;
  • hypertension ;
  • prise de digitaliques ;
  • tonus musculaire trop élevé ;
  • manque de potassium ;
  • cirrhose.

Les cures de réglisse sont déconseillées chez les enfants de moins de 12 ans.

Veillez à respecter les doses recommandées. Consommée à hautes doses (plus de 15 g de racine), et pendant une longue période (plus de 6 semaines), la réglisse peut provoquer de l’hypertension artérielle, des maux de tête, des crampes musculaires et des vertiges.

En cas de prise de médicaments diurétiques ou hypoglycémiants, demandez l’avis d’un professionnel de santé avant de consommer de la réglisse.

Le saviez-vous ?

Les vertus thérapeutiques de la réglisse sont connues depuis l’Antiquité. À cette époque, les Romains et les Grecs l’utilisaient pour soulager l’asthme et les ulcères.

Les savants l’ont nommé “glycyrrhiza” à partir de “glycys” en référence au sucre et de “rhidza” pour désigner la racine. Un nom qui signifie racine douce ou racine sucrée.

Dans la médecine chinoise, la réglisse est considérée comme l’une des 10 herbes les plus importantes, du fait de son action bénéfique sur le système digestif et l’énergie vitale.

Aujourd’hui, on la retrouve dans de nombreux produits alimentaires tels que des sirops, des bonbons, des friandises, et même dans le célèbre pastis de Marseille.

Découvrez nos autres articles au sujet des Réglisse - Yashtimadhu

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr


Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle. Rédigé par un rédacteur scientifique pour le grand public, cet article présente l'état actuel des connaissances concernant le sujet abordé lors de sa mise à jour. Les progrès futurs en sciences pourraient rendre cet article partiellement ou totalement obsolète. Il ne doit pas être considéré comme une alternative aux recommandations de votre médecin ou pharmacien.