Ginseng : Bienfaits, utilisations et contre-indications

Ginseng : Bienfaits, utilisations et contre-indications

ginseng

Dans cet article, nous allons explorer le trésor que représente le ginseng, une plante adaptogène utilisée depuis des millénaires en Asie (notamment dans certaines régions de Chine et de Corée) pour ses innombrables vertus. Connue en phytothérapie sous le nom de panax ginseng, cette plante offre une multitude de bienfaits pour le bien-être de l’organisme.

Riche en propriétés bienfaisantes, le ginseng est souvent considéré comme un remède naturel pour renforcer le système immunitaire et fournir de l’énergie, en particulier en cas d’état de fatigue.

La solution qu’offre le ginseng à diverses problématiques de santé manifeste la richesse de ce précieux allié de notre bien-être.

Découvrez sans plus attendre l’éventail de bienfaits du ginseng pour améliorer votre qualité de vie !

  • Nom de la plante :  Ginseng
  • Nom latin : Panax quinquefolius
  • Famille botanique :  Araliacées
  • Autres noms : ginseng de Corée, ginseng asiatique, panax ginseng, panax schinseng, racine de vie, ginseng Coréen.

Bienfaits et propriétés

Pour comprendre les propriétés, bienfaits du ginseng, il faut savoir que cette plante (panax ginseng) contient des principes actifs, notamment les ginsénosides et la gintonine, qui offrent un large éventail de vertus thérapeutiques.

Inscrit à la Pharmacopée française, le ginseng est une plante adaptogène reconnue pour améliorer les capacités physiques et mentales en cas de fatigue, d’épuisement, de convalescence et/ou de troubles de la concentration. Les vertus du ginseng citées sont approuvées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Amélioration des capacités physiques et vitalité

Riche en vitamines, en aides aminés essentiels, en minéraux et en oligo-éléments, ginseng est reconnu pour stimuler la résistance de l’ organisme et favoriser la vitalité, notamment en période de convalescence. Il contribue à augmenter l’oxygénation du corps, améliorant ainsi la fréquence cardiaque. Par conséquent, il est particulièrement bénéfique en cas de fatigue, fournissant un regain d’ énergie et d’endurance.

Amélioration des capacités intellectuelles

Le ginseng est connu pour ses effets bénéfiques sur les fonctions cognitives. Il améliore les performances psychiques ; la concentration, la mémoire et l’attention, réduisant ainsi la fatigue intellectuelle. Il protège les neurones dopaminergiques, essentiels pour la santé du cerveau et la fonction cognitive. En améliorant l’adaptation au stress et l’humeur, il s’agit d’un allié précieux contre le stress et l’anxiété, avec des effets anxiolytiques.

Effet immunostimulant

Le ginseng stimule le système immunitaire, jouant un rôle crucial dans la défense de l’organisme contre les infections. Une consommation régulière de ginseng aide à protéger contre le rhume et d’autres infections respiratoires en augmentant significativement la production d’anticorps.

Modulation hormonale

Le ginseng réduit le stress chronique en modulant la production de cortisol, l’hormone du stress. Cela favorise un meilleur équilibre émotionnel et psychologique. Pendant la ménopause, le ginseng aide à réguler les symptômes de stress et d’instabilité émotionnelle, offrant un soulagement naturel et efficace. Les femmes ménopausées peuvent y trouver un grand réconfort.

Action anti-inflammatoire

Le ginseng, riche en saponines et ginsénosides, possède des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Ces composés bioactifs ciblent les voies inflammatoires, inhibant la production de molécules pro-inflammatoires et favorisant une réponse inflammatoire modérée. De plus, les ginsénosides ont des effets analgésiques, soulageant la douleur chez les personnes souffrant de douleurs chroniques.

Action antiallergique

Le ginseng a une action antiallergique puissante, inhibant la réponse inflammatoire associée aux allergies. C’est grâce aux ginsénosides, des composés bioactifs, qu’il parvient à moduler la production de cytokines pro-inflammatoires, réduisant ainsi les symptômes allergiques.

Effets antioxydants

Une consommation régulière de ginseng permet de lutter efficacement contre les stress oxydatifs liés au vieillissement. Les antioxydants présents dans le ginseng aident à neutraliser les radicaux libres, contribuant ainsi à prévenir les dommages causés par l’oxydation.

Activité hépatoprotectrice

Le ginseng joue également un rôle significatif en tant qu’agent hépatoprotecteur. Sa consommation régulière est bénéfique dans le traitement de diverses maladies hépatiques, y compris l’hépatite, la fibrose et la cirrhose. Les ginsénosides présents dans le ginseng aident à réduire l’inflammation et à atténuer les dommages oxydatifs dans les cellules du foie, contribuant ainsi à la santé et à la fonction optimales de l’organe. En outre, le ginseng a démontré une capacité à réduire le taux de cholestérol et à améliorer la tolérance au glucose, ce qui peut être utile en cas de diabète de type 2.

Vertus aphrodisiaques

Le ginseng, aphrodisiaque réputé pour ses propriétés aphrodisiaques en raison de sa capacité à stimuler la NO synthase inductible et la production de monoxyde d’azote (NO) dans diverses parties du corps, notamment le cerveau, les reins, l’endothélium pulmonaire, les vaisseaux périphériques, le cœur, et la sphère uro-génitale, y compris le corps caverneux .

Cette stimulation conduit à une vasodilatation, ce qui pourrait expliquer pourquoi le ginseng est traditionnellement utilisé depuis au moins 2 000 ans pour combattre l’impuissance et soutenir l’activité sexuelle.

Ginseng, bienfaits homme

Pour les hommes, le ginseng est souvent valorisé pour sa capacité à améliorer la fonction érectile et à augmenter la libido. Ces effets sont attribués à sa capacité de stimuler la circulation sanguine et de soutenir la production de monoxyde d’azote, ce qui est essentiel pour la fonction érectile.

De plus, le ginseng peut influencer positivement la production de testostérone, offrant ainsi un soutien supplémentaire à la santé sexuelle masculine.

Ginseng, bienfaits femmes

Pour les femmes, le ginseng offre des bienfaits qui incluent l’amélioration de la libido et le soutien lors des transitions hormonales, comme la ménopause. Il peut aider à gérer les symptômes ménopausiques tels que les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, et les sautes d’humeur.

Pathologies et indications

Grâce à ses vertus psychostimulantes et neuropsychiques :

  • troubles de la mémoire et difficultés d’apprentissage ;
  • troubles cognitifs en cas de stress chronique ou d’épisodes dépressifs ;
  • amélioration des fonctions cognitives et de l’endurance chez les étudiants ;
  • prévention et prise en charge du burn out (syndrome d’épuisement) ;
  • prévention et prise en charge du syndrome de fatigue chronique ;
  • maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer), en complément d’un traitement.

Grâce à son action sur les activités physiques :

  • préparation sportive (compétition, récupération, surentraînement) ;
  • reprise d’activité chez les personnes sédentaires ;
  • convalescence.

Grâce à ses vertus métaboliques et antidiabétiques :

  • syndrome métabolique ou diabète de type 2 en complément d’un traitement ;
  • surpoids et obésité avec complications vasculaires, hépatiques et digestives.

Grâce à son propriétés antioxydantes :

  • renforcement du système immunitaire ;
  • prévention des récidives d’infection ;
  • facilite le vieillissement.

Utilisations et posologie

Tisane et infusion

Préparez une tisane de ginseng en faisant macérer à froid 1 à 2 grammes de poudre de ginseng pour 100 ml d’eau pendant la nuit. Au matin, portez cette infusion à ébullition pendant deux minutes. Le dosage moyen journalier recommandé est de 1 à 2 grammes de ginseng.

Compléments alimentaires

  • Gélules

Le ginseng est également disponible sous forme de complément alimentaire – il peut être pris sous forme d’extrait de plante fraîche ou d’extrait sec standardisé, de poudre, en gélules ou en comprimés. La dose recommandée est généralement de 150 à 600 mg par jour, ce qui peut être réparti en 1 à 2 gélules ou comprimés à prendre 1 à 2 fois jour.

  • Teinture mère

La teinture mère de ginseng, un extrait hydroalcoolique, est une forme liquide concentrée facile à prendre. Il est recommandé de prendre 20 à 25 gouttes diluée dans une boisson 3 fois par jour.

  • Ampoules buvables sans alcool

Des ampoules d’extrait aqueux sans alcool existent aussi, faciles à utiliser et mono doses, 1 ampoule par jour diluée avec un peu d’eau.

Quelles plantes médicinales peuvent être associer ?

  • Pour retrouver tonus et vigueur : la maca et le gingembre.
  • Pour lutter contre la fatigue mentale et physique : la gelée royale, le guarana, l’acérola, l’éleuthérocoque et la rhodiole.
  • Pour améliorer les performances cognitives avant un examen : le ginkgo biloba.

Contre-indications

Il est contre-indiqué en cas d’hypersensibilité aux substances actives. En raison du manque de données suffisantes, son usage est non recommandé chez les femmes enceintes et allaitantes.

Il est déconseillé en cas d’hypertension artérielle sévère, car il peut potentiellement augmenter la tension artérielle. De même, son utilisation est déconseillée en présence de troubles psychiatriques étant donné son effet stimulant, qui pourrait exacerber ces conditions.

Le ginseng peut interagir avec certains médicaments, ce qui peut affecter leur efficacité ou augmenter le risque d’effets secondaires : anti-coagulants, inhibiteurs de la monoamine oxydase et triptans.

Effets secondaires

Le ginseng est généralement bien toléré et ne présente pas d’ effets indésirables notables en l’absence de surdosage.

En cas de consommation excessive, certains effets indésirables peuvent survenir : des palpitations, une sensation de nervosité, des troubles du sommeil, et des épisodes de diarrhée, une augmentation de la pression artérielle.

Le saviez-vous ?

Connu scientifiquement sous le nom de Panax Ginseng, il tire son nom du terme grec « Panacea », qui signifie « remède à tous les maux ». Cela illustre bien la réputation qu’il a acquise d’être capable de soigner presque tous les problèmes. C’est d’ailleurs l’une des plantes adaptogènes les plus renommées et ce, depuis plusieurs siècles.

D’un point de vue historique, c’est un pilier de la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2000 ans. Dans cette médecine traditionnelle chinoise, il est considéré comme un fortifiant ou un « tonique de l’ énergie vitale (Qi) », et un stimulant cardiaque. Pendant longtemps, son usage était réservé à la famille impériale chinoise.

Son histoire en Occident remonte au XIVe siècle, grâce à l’explorateur vénitien Marco Polo. Cependant, ce n’est qu’au début du XVIIe siècle que cette plante médicinale a commencé à être véritablement reconnue et étudiée en Europe et en France.

Au même moment, le ginseng américain (american ginseng) a été découvert. Il possède des propriétés médicinales similaires au ginseng asiatique. Cette découverte a déclenché une véritable ruée vers ce que l’on pourrait appeler « l’or végétal ».

D’un point de vue étymologique, ginseng se traduit par « racine homme » en mandarin, car il ressemble étrangement à un homme avec 2 jambes.

Description botanique

C’est une plante herbacée qui mesure généralement entre 30 et 50 cm de hauteur. Il s’agit d’une plante vivace, reconnaissable à sa racine anthropomorphe, c’est-à-dire qu’elle présente une forme évoquant celle d’un corps humain.

Il est originaire des forêts d’Asie orientale, notamment de Corée, du Népal, du nord-est de la Chine et de la Sibérie. Aujourd’hui, on la trouve rarement à l’état sauvage en raison de sa surexploitation.

Le ginseng est caractérisé par une tige dressée ornée de feuilles palmatilobées, comprenant 5 folioles dentelées. Ses petites fleurs blanches se regroupent en une ombelle terminale, donnant naissance à de petites baies rouges à maturité.

La racine principale du ginseng, grande et ramifiée, se distingue par sa saveur douce-amère et sa forme arquée ou recourbée. En règle générale, les racines ne sont pas récoltées avant 5 à 7 ans de culture. C’est pendant cette période qu’elles accumulent une concentration optimale de principes actifs, garantissant ainsi un maximum de bienfaits lors de leur consommation.

Où le trouver ?

Si vous souhaitez vous soigner naturellement par les plantes, vous pouvez récolter le ginseng au printemps, de préférence mi-mai. Pour plus de facilité, vous pouvez également vous le procurer en herboristerie.

À l’herboristerie du Valmont, nous proposons le ginseng en plante séchée (poudre de racine ou racine de ginseng coupée) pour la préparation de tisanes, de baumes ou onguents thérapeutiques ou autres préparations médicinales. Nous proposons également le ginseng sous la forme de compléments alimentaires (gélules et ampoules).

Culture

Semez les graines à la fin de l’automne, en les plaçant sous abri dans une caissette. Assurez-vous de stratifier les graines pour une germination réussie. Immergez-les dans de l’eau tiède pendant 48 heures, puis plantez-les dans un mélange de terre légère avec du sable en surface. Maintenez ce mélange frais pendant la germination.

Transférez les plantules dans des pots individuels une fois qu’elles sont suffisamment robustes. Lorsqu’elles atteignent une hauteur de 10 à 15 cm, vous pouvez les mettre en pleine terre. Choisissez un emplacement ombragé avec un sol riche et frais.

Le rhizome nécessite 4 ans de culture avant d’être utilisable. Bien que cela puisse sembler long, la patience est récompensée par une plante aux multiples bienfaits pour le corps.

Foire aux questions

Quelle est la différence entre le ginseng blanc et le ginseng rouge ?

Le ginseng blanc et le ginseng rouge sont en réalité la même plante, le Panax Ginseng, mais ils sont traités différemment, ce qui explique la différence de couleur. Le ginseng blanc (4 ans) est la racine de ginseng naturelle qui a été pelée et séchée au soleil sans subir de traitement thermique. Il est généralement doux avec une saveur légèrement sucrée.

En revanche, le ginseng rouge (5 à 7 ans) est la racine qui a été cuite à la vapeur puis séchée, ce qui lui donne sa couleur caractéristique. Ce processus renforce certaines propriétés du ginseng rouge, notamment son effet stimulant. Le ginseng rouge est donc plus fort et a une saveur plus amère que le ginseng blanc.

Le ginseng est-il bénéfique pour le système immunitaire ?

Oui, le ginseng est reconnu pour ses propriétés immunostimulantes depuis des siècles. Il renforce le système immunitaire en stimulant la production de cellules immunitaires et en augmentant leur activité. Ces cellules jouent un rôle crucial dans la protection de l’organisme contre les agents pathogènes et les maladies.

De plus, le ginseng favorise la production d’anticorps, renforçant ainsi la réponse immunitaire de l’organisme.

Quand faire une cure de ginseng ?

Vous pouvez faire une cure de ginseng si vous vous sentez dans un état de fatigue intense ou lors de changements hormonaux importants, comme la ménopause chez la femme. En effet, la racine de ginseng est connue en médecine occidentale pour sa capacité à améliorer la vitalité et à combattre l’état de fatigue. Les femmes, mais aussi les hommes, peuvent profiter des effets revitalisants de cette plante tout au long de l’année !

En tant que complément, le ginseng aide à stimuler l’ énergie et à réguler l’équilibre de l’organisme. De plus, la racine de ginseng est riche en vitamines de groupe B, essentielles qui contribuent au bien-être général.

Est-ce que le ginseng est bon pour le foie ?

Oui, le ginseng est bénéfique pour le foie. Ses effets protecteurs, dus au ginsénosides, combattent les différents types de diabète et protègent le foie, améliorant ainsi la qualité de vie. Les personnes sujettes aux maladies hépatiques peuvent consommer des racines de ginseng en compléments alimentaires, tisanes ou thé pour une solution naturelle.

Est-ce que le ginseng est bon pour le cœur ?

Oui, le ginseng est excellent pour le cœur. Ses composés actifs, notamment les ginsénosides, ont un effet bénéfique sur la santé cardiovasculaire. Ils contribuent à normaliser la tension artérielle, prévenir l’accumulation de plaque dans les artères et réduire le risque de maladies cardiaques.

De plus, le ginseng possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui protègent le cœur contre les dommages causés par le stress oxydatif. Il est donc recommandé d’inclure le ginseng dans une alimentation équilibrée pour maintenir un cœur en bonne santé.

Le ginseng peut-il améliorer la libido ?

Oui, le ginseng est une plante qui peut effectivement améliorer la libido. Depuis des siècles, en Chine, les racines de ginseng sont utilisées pour traiter différents types de dysfonction sexuelle. Les compléments alimentaires à base de ginseng sont connus pour leurs effets positifs sur la libido. Ces compléments, composés principalement de racines de ginseng, agissent en stimulant l’énergie sexuelle et en améliorant les performances.

Ginseng , notre sélection.

Vous trouverez ci-dessous une préselection des produits en relation avec cet article.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Découvrez nos autres articles au sujet Ginseng

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut