Partout en France Herboristerie du Valmont livre vos Plantes en Vrac Bio et produits de Phytothérapie, que vous soyez à Paris, Lyon, Grenoble, Bordeaux ou Marseille. Le Bien-Être Naturel Qualité Herboristerie !

Cellulite, rétention d'eau, jambes lourdes... quelles différences, quelles solutions ?

Cellulite, rétention d'eau, jambes lourdes... quelles différences, quelles solutions ?

Publié le : 21/05/2019 10:23:22

Quelles différences ?

Les différents types de cellulites :

La cellulite touche un grand nombre de femmes et ce, peu importe leur morphologie comme par ex. la culotte de cheval. Elle se localise très souvent sur les cuisses, les fesses, les bras et le ventre. Bien qu’inoffensive, on aimerait toutes s’en débarrasser coûte que coûte car on ne la trouve pas très esthétique.

Qu’on se le dise… lui dire adieu pour toujours est presque un rêve, voir un fantasme ! Mais il est possible d’en améliorer l’aspect et de prévenir son apparition.

La cellulite aqueuse

Si vous avez tendance à gonfler avant ou pendant les règles ou lorsque le thermomètre grimpe, il est probable que vous fassiez de la rétention d’eau. C’est un signe de mauvaise circulation sanguine et lymphatique. Ce type de cellulite est dite « aqueuse ».

La cellulite adipeuse

Elle est principalement due à un excès de stockage des graisses et à un engorgement des cellules adipeuses situées dans l’hypoderme, couche profonde de la peau. Ce type de cellulite est lié à un excès de graisse sous la peau. En général, elle touche les personnes ayant un problème de poids.

La cellulite fibreuse

Cette cellulite dure et douloureuse à la palpation résulte d’un durcissement des fibres de collagène ce qui emprisonne les cellules graisseuses et qui lui confère cet aspect bosselé. Elle est douloureuse au touché et c’est la plus difficile à déloger.

La rétention d’eau

Généralement localisée au niveau des jambes et des chevilles, la rétention d’eau (ou œdème) est une accumulation d'eau au sein d'un tissu de l'organisme, entraînant alors son gonflement. Elle est souvent provoquée par une position assise et prolongée ou encore par la chaleur. Un dérèglement hormonal ou la pilule contraceptive peuvent également engendrer de la rétention d’eau. Certaines pathologies peuvent également en être à l’origine mais elles ne feront pas l’objet d’un développement dans cet article.   

Les jambes lourdes

Les jambes lourdes sont essentiellement la conséquence d’une mauvaise circulation veineuse, le sang n’arrivant plus à remonter son trajet des jambes vers le cœur. Cela peut être le signe avant-coureur de l’apparition de varicosités voir de varices. La chaleur, la position debout statique, les vêtements trop serrés, les talons etc peuvent être la cause des jambes lourdes.

Quelles solutions ?

Contre la cellulite

Pour éliminer cet aspect peau d’orange, on mise sur deux approches anti cellulite complémentaires, interne et externe, pour relancer la circulation lymphatique et drainer les toxines sur le long terme.

Réduire la rétention d’eau grâce à la Reine des Prés, les feuilles de Bouleau, de Cassis ou les Queues de Cerise.

Drainer grâce aux bourgeons de Bouleau qui sont un excellent diurétique.

Si un surpoids est associé à la cellulite, vous pouvez ajouter des racines de Pissenlit et des feuilles de Lierre grimpant.

A masser : les huiles essentielles de Cèdre d’Atlas, de Cyprès toujours Vert, de Genévrier, de Romarin à Camphre ont des propriétés toniques cutanées et circulatoires.

Dans un flacon compte-gouttes de 100 ml, mettez 100 gouttes de chaque huile essentielle et compléter avec une huile végétale de Calophylle. Masser sur peau humide en pratiquant la méthode du palper-rouler.

Contre la rétention d’eau 

Réduire la rétention d’eau grâce à la Reine des Prés, les feuilles de Bouleau, de Cassis ou les Queues de Cerise.

A masser : les huiles essentielles de Lentisque Pistachier, de Cyprès toujours Vert et de Genévrier sont des décongestionnantes veineuses et drainantes lymphatiques.

Dans un compte-gouttes de 100 ml, mettez 150 gouttes de Lentisque et de Genévrier, et 300 gouttes de Cyprès toujours Vert et complétez avec de l’huile végétale de Calophylle. Massez sur peau humide en remontant des extrémités vers le cœur.

Contre les jambes lourdes 

Les feuilles de Vigne Rouge, d’Hamamélis, de Chrysantellum et de Noisetier, les sommités fleuries d’Achillée Millefeuille, le Marron d’Inde et les racines de Petit Houx sont à visée circulatoire pour relancer le système veineux.

Les bourgeons de Vigne et de Châtaigner sont des toniques veineux et lymphatiques.

A masser : les huiles essentielles de Romarin à Camphre, de Cyprès toujours Vert et de Menthe Poivrée.

Dans un compte-gouttes mettez 30 gouttes de Romarin, 30 gouttes de Cyprès toujours Vert, 30 gouttes de Menthe Poivrée et complétez avec ½ ration d’huile végétale de Calophylle et ½ d’huile végétale de Macadamia. Appliquez 10 gouttes du mélange sur la zone à masser.

La Rutine est un bon complément alimentaire car il renforce la paroi des capillaires sanguins et traite les symptômes liés à une insuffisance veineuse.  

Quelle hygiène de vie adopter ?

Sans pour autant se lancer dans des régimes drastiques et frustrants, il est tout de même bon d’adopter une alimentation saine et de pratiquer de l'exercice physique. L’idéal est de respecter 3 repas par jour en évitant le grignotage.

Il faut bannir au maximum les sucres rapides et raffinés tels que les sodas, les gâteaux, les barres en chocolat, etc. Si vous ne pouvez pas résister à la tentation (et heureusement, car dans la vie il ne faut pas se priver des bonnes choses) il est préférable de craquer vers 16h. Vous pouvez commencer par manger un fruit frais, et en cette saisons vous avez l’embarras du choix. Si cela ne vous suffit pas alors mangez par exemple du chocolat noir. Vous pouvez également varier les smoothies :

Dans un blender mettez une banane, des myrtilles, des fraises, une cuillère à soupe de pâte d’amande ou de sésame, des graines de lin, de courge ou de tournesol, couvrez de lait végétal et mixez. Décorez d’une feuille de menthe ou de basilic.

N’hésitez pas à agrémenter de poudre d’Ortie ou de Spiruline pour la reminéralisation de l’organisme.

Privilégier les aliments complets, les légumes verts, les bonnes graisses Omega 3, les protéines maigres, les herbes aromatiques à volonté (curcuma, gingembre, clou de girofle, romarin), le citron.

Limiter les charcuteries, le sel, les produits laitiers qui sont inflammatoires.

Boire de l’eau peu minéralisée (Spa, Mont-Roucous, Volvic).

Limiter les impulsions alimentaires grâce aux feuilles de Mûrier Noir ou à la L-Glutamine.

Et on ne le répètera jamais assez … s’accorder un minium d’activité physique, que ce soit de la marche, du vélo, de la natation, des pilâtes etc afin de stimuler la circulation veineuse et lymphatique.

Pour plus de conseils personnalisés n’hésitez pas à m’envoyer vos questions en en cliquant ici.

A votre santé !

Tracey, Conseillère en Naturopathie

Précautions d’usage : Pas d’huile essentielle de Romarin à Camphre en cas d’épilepsie ni de Cèdre d’Atlas en cas de cancer hormono-dépendant.

Partager ce contenu