Partout en France Herboristerie du Valmont livre vos Plantes en Vrac Bio et produits de Phytothérapie, que vous soyez à Paris, Lyon, Grenoble, Bordeaux ou Marseille. Le Bien-Être Naturel Qualité Herboristerie !

La cure détox ? Faisons le point...

La cure détox ? Faisons le point...

Publié le : 21/05/2019 11:58:30

Cure de printemps, drainage du foie, nettoyage interne, détox… autant de termes, de théories et de promesses alléchantes qui  tentent de vous convaincre mais qui, pour finir, sèment au fond de vous le doute le plus complet. Hors nous le savons, trop d’infos tuent l’info ! 

Qu’en est-il exactement ? Quelles solutions existent et lesquelles sont les plus efficaces ?

La cure détox en quelques points …


Notre hygiène de vie parfois discutable, nos excès alimentaires, ainsi que de multiples facteurs environnementaux ont pour conséquences l’accumulation des toxines dans l’organisme. Ceci entraîne la saturation de nos différents organes d’élimination à savoir les reins, les poumons, la peau et les intestins. Les effets de cet engorgement sont nombreux : fatigue, migraine, troubles intestinaux, douleurs rhumatismales, cholestérol, désordres hormonaux etc.


L’objectif de la cure de détox est de purifier l’organisme de ces toxines accumulées. Mais ceci n’est possible qu’en respectant un cheminement bien précis qui s’exécute en deux étapes. En effet, il sera difficile de bien éliminer sans entretenir dans un premier temps l’organe-clé de détoxication du corps, à savoir le foie. Ce dernier est un peu le chef d’orchestre et le filtre grâce à qui tout ce nettoyage est possible. Quand il va mal on élimine moins bien nos déchets. Une fois cette étape accomplie, il sera intéressant de stimuler les différents systèmes d’élimination du corps en drainant l’organisme afin de débarrasser notre corps des toxines. Ce drainage se fait essentiellement par les reins. 

En d’autres mots, une cure détox est un bon décrassement intérieur du corps qui se fait en deux étapes :
1) Le nettoyage du foie 
2) Le drainage des toxines par les reins

Une Détox n'est donc pas un programme permettant de perdre du poids, même si la cure peut accompagner un régime minceur. Il ne s’agit pas non plus de purger les intestins grâce à des laxatifs ou encore d’évacuer de l’eau en prenant des diurétiques. 

Quand faire une cure détox ?

  • Aux changements de saisons, c’est-à-dire 4 fois par an si vous sentez que c’est nécessaire. Le printemps et l’arrivée des beaux jours est une période propice à la cure détox et permet de dynamiser son organisme après l’hiver, saison pendant laquelle on a tendance à manger plus riche et à troquer l’exercice physique contre le plaid et le canapé. 
  • Après une période d’excès alimentaire.
  • Suite à une prise médicamenteuse prolongée.
  • Tout simplement dès que vous en ressentez le besoin, fiez-vous aux signes avant-coureurs (maux de tête, digestion difficile, douleurs articulaires, mauvaise haleine, etc).

Il faut éviter de faire une cure détox pendant une période de convalescence, lors d’une période émotionnellement difficile, ou encore en cas de grande fatigue.

Quels sont les bénéfices d’une cure détox bien pratiquée ?

L’élimination des toxines permet d’agir à différents niveaux : diminution de la fatigue, amélioration  voir disparition des troubles digestifs, des douleurs musculaires, des migraines, de la nervosité,…. le teint devient plus éclatant, la peau plus nette, l’immunité se renforce, etc

Quelles solutions en Herboristerie ?

1) Soutenir votre foie sans amertume, l’Aubier du Tilleul un tendre aux vertus solides


Le Tilleul, ou Tilia sylvestris appartient à la famille des Tiliacées. C’est un arbre que l’on rencontre souvent dans nos régions en Europe et dans le nord de l’Asie. En phytothérapie on utilise ses bourgeons, ses fleurs, sa sève, son aubier et ses feuilles lorsqu’elles sont encore jeunes et translucides. Les feuilles développées sont trop dures pour être mangées, même cuites. 

Le saviez-vous ? L’aubier est le bois situé entre l’écorce et le cœur de l’arbre. L’écorce superficielle, qui est la partie visible du tronc, est dure et foncée. Si on l’enlève, on a ensuite accès à l’aubier qui est plus tendre et plus clair. L’aubier fait partie des tissus vivants de l’arbre, c’est dans cette zone que circule de manière ascendante la sève brute, c'est à dire la sève qui contient uniquement l'eau et les sels minéraux remontant de la terre par les racines de l'arbre. C'est début  juin que se produit la montée de cette sève et c'est à ce moment précis de l'année que la récolte peut commencer. Pendant environ 6 à 8 semaines, les arbres d’environ 25 ans seront coupés et écorcés, les plaques d’aubier seront séchées au soleil sur des chevaliers,  pour être ensuite détachées de l’écorce et coupées en baguettes.

Sa particularité : le goût de l’Aubier de Tilleul n’est pas amer comme pourraient l’être d’autres plantes dépuratives telles que l’Artichaut ou le Pissenlit. Il a un petit goût boisé et parfumé qui devrait plaire à la majorité d’entres vous. 

Les principaux constituants : L’Aubier du Tilleul contient des flavonoïdes (avec principalement du quercétol, hypéroside, quercitroside, isoquercitroside, kaempférol) ; des mucilages ; des tanins (procyanidines) ; des huiles essentielles (dont linalol, géraniol, 1,8-cinéole, carvone, camphre, thymol, carvacrol).

PROPRIETES THERAPEUTIQUES DE L'AUBIER DE TILLEUL


Reconnu depuis plus d'un siècle et ayant fait l'objet de nombreuses thèses de doctorat en pharmacie, les propriétés de l’Aubier de Tilleul ne sont plus à démontrer.
Remède simple et naturel, il permet de remettre les principaux organes d’élimination (foie, reins et vésicule biliaire) en état de marche. De ce fait, les déchets sont mieux filtrés par le foie (action dépurative), les toxines mieux éliminées, l'activité de la vésicule est régulée favorisant ainsi une meilleure digestion et un meilleur transit intestinal.
Véritable draineur de l'organisme, l'Aubier de Tilleul est aussi utilisé avec succès pour les problèmes de rétention d'eau, de migraines et de cellulite.
Mais c'est incontestablement pour ses propriétés à dissoudre l'acide urique qui provoque la goutte et les calculs rénaux, que cette écorce vivante a gagné sa renommée.

2) Stimuler les systèmes d’élimination du corps grâce au Bouleau


L’organisme utilise des portes de sortie pour éliminer ses déchets et ses acides. Ce sont principalement les reins. Viennent ensuite les poumons et la peau. La sève de Bouleau se montrera particulièrement efficace pour aider le corps à évacuer ces toxines. 
Le Bouleau ou Betula alba, fait partie de la famille des Betulacées. C’est un bel arbre des forêts et des montagnes d’Europe et d’Asie. En phytothérapie on utilise ses feuilles, son écorce ainsi que sa sève.  La sève de Bouleau est un liquide claire et très légèrement pétillant auquel on attribue des vertus dépuratives et diurétiques. On la boit en cure et elle a l’avantage de ne pas trop éliminer les sels minéraux et de contenir un taux faible en sucre. La sève brute (ou sève montante) du Bouleau se récolte au printemps, à la montée de sève, juste avant l’apparition des jeunes feuilles. La sève est aussi surnommée « l’eau de Bouleau » car elle est incolore et fluide comme de l’eau. Elle a un goût d’eau légèrement boisée, minéralisée.

Le saviez-vous ? Autrefois, on appelait le Bouleau « Arbre de la sagesse » ou « Arbre néphrétique ».

Un peu d'histoire  : La sève de Bouleau est connue en Europe occidentale depuis plusieurs siècles.
Au XIIe siècle, Sainte Hildegarde de Bingen décrit la sève de Bouleau comme remède pour soulager les ulcères. On lui attribuera ensuite des propriétés médicinales sur la vessie et les reins, les maladies de la peau, les affections rhumatismales, la goutte et une foule de maladies chroniques. Plusieurs médecins la préconiseront également pour divers symptômes tels que les maux de tête, les névralgies, les vertiges,… ou encore pour lutter contre la cellulite lorsque celle-ci est due à un excédent d’acide urique et de cholestérol.

Les principaux constituants : La sève de Bouleau contient des acides de fruits, 17 acides aminés, des minéraux et des oligo-éléments qui de part leur diversité et leur complémentarité apportent de la vitalité et de l’énergie.
Il ne faut pas confondre :

-    L’eau du Bouleau : nom donné à la sève de Bouleau lorsqu'elle est récoltée par entaille de l'arbre.
-    Le jus de Bouleau : macérat aqueux des feuilles de l’arbre.
-    Le sucre de Bouleau : xylitol extrait de l’écorce du Bouleau.
PROPRIETES THERAPEUTIQUES DE LA SEVE DE BOULEAU

La sève de Bouleau favorise l’élimination des déchets organiques tels que l’acide urique et le cholestérol. On lui a trouvé des avantages dans les maladies des reins, de la vessie et de la vésicule biliaire. En plus de son effet drainant, la sève de Bouleau offre un large éventail de minéraux et d’oligo-éléments dont nous avons besoin pour se recharger. Elle apporte notamment du silicium organique, du calcium et du phosphore qui renforcent les os tandis que le silicium protège les articulation. Mais aussi du potassium qui améliore le rythme cardiaque et régule la circulation sanguine, du magnésium, du lithium et autres oligo-éléments qui ont pour fonction de rééquilibrer l’humeur. La vitamine C et le sélénium, des antioxydants qui luttent naturellement contre le stress oxydatif et préservent les cellules du vieillissement prématuré, font également partie de sa composition intéressante.

Nos protocoles Détox

Pour plus de conseils personnalisés n'hésitez pas à me contacter en cliquant ici.

Tracey

Conseillère en Naturopathie

Précautions d’usage :

La cure détox peut intensifier certains problèmes (au niveau de la peau, des intestins etc). Il est alors préférable de diminuer la dose d’Aubier du Tilleul et de voir si vous tolérez mieux la cure, sinon vous pouvez l’arrêter complètement. 
La cure est déconseillée aux jeunes enfants ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes et si vous êtes sujets aux calculs rénaux et biliaires. Il est conseillé aux personnes dialysées et à celles qui sont atteintes de pathologies graves d’en référer à leur médecin. 

Partager ce contenu