Partout en France Herboristerie du Valmont livre vos Plantes en Vrac Bio et produits de Phytothérapie, que vous soyez à Paris, Lyon, Grenoble, Bordeaux ou Marseille. Le Bien-Être Naturel Qualité Herboristerie !

L'Echinacée, une plante médicinale contre les agressions de l'hiver

L'Echinacée, une plante médicinale contre les agressions de l'hiver

Publié le : 17/10/2019 12:45:15

L’Echinacée est une jolie fleur rappelant celle de la marguerite. Longtemps utilisée en médecine traditionnelle par les Indiens d’Amérique du Nord, cette plante a été largement adoptée dans le Nouveau Monde à partir du XVIIe siècle. Jugée obsolète à l’arrivée des antibiotiques, elle retrouve aujourd’hui une place d’honneur en pharmacologie.

Considérée à juste titre comme un fortifiant naturel. Elle est utilisée généralement en prévention et en curatif, contre les agressions de tous types et principalement contre les agressions hivernales.

Description:

L’Echinacée est une plante herbacée vivace de 60 cm à 1 m de hauteur, ses tiges sont dressées et fortes, ses feuilles sont entières, alternes, larges, dentées avec des poils rêches sur la tige et les feuilles. Les capitules sont à maturité vers le mois de juillet- septembre, ils sont composés d’un cœur de petites fleurs tubulées pourprées, en forme de cône, au centre, et de grandes fleurs ligulées roses en périphérie, horizontales, mais souvent retombantes en fin de floraison. Son fruit est un akène, comme le pissenlit.

Il existe neuf espèces d’échinacées, dont trois seulement (Echinacea angustifolia, E.pallida et E.purpurea) servent à des fins médicinales.

Dans de nombreux pays, les différentes parties de la plante (fleurs, feuilles, tiges et racines) sont incorporées à des préparations commerciales présentées sous différentes formes. L’Echinacée contient plus d’une centaine de composants actifs et figure depuis quelques années parmi les plantes médicinales les plus utilisées dans le monde.

Nom latin:

Echinacea purpurea (L.) Moench.

Famille:

Astéracée

Parties utilisées:

Sommités fleuries et la racine (de 3 – 4ans d’âge)

Principes actifs :

Polysaccharides : fucogalactoxyloglucanes, arabinogalactane, glucuronoarabinoxylane, alcaloïdes indolizidiniques, acides-phénols : acide cichorique, acide caftarique…, composés aliphatiques insaturés, huile essentielle….

Mise en garde :

Ne pas utiliser chez les enfants de moins d’1 an, les porteurs de greffe ou d’implant, personnes sous immunosuppresseurs, - maladies auto-immunes.

Allergie aux astéracées.

Le dosage moyen :

Poudre de plante sèche : 900mg.

Teinture-mère : 1/5e.

Formes d’emploi :

Tisane de sommités fleuries : 1 cuillère à soupe par tasse ; infusion 5 minutes ; 2 à 3 tasses par jour.

Tisane de racines : 1 cuillère à café par tasse ; infusion 7 minutes ; 2 à 3 tasses par jour. Ne pas faire de décoction.

Teinture-mère : 20 à 30 gouttes 3 fois par jour dans un peu d’eau.

Gélules : Selon le dosage, voir les conseils du fabricant.

 

Bibliographie :

Michel Dubray, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2010.

Marie-Antoinette Mulot, Secret d’une Herboriste, Nouvelle édition, Dauphin, 2007-2009.

Christian Escriva, Précis de Phytothérapie, Extraits de gemmothérapie et teintures mères, 2 ème édition, Amyris, 2010.

Yves Vanopdenbosch , Cours de phytohérapie , L’Ecole des plantes de Lessines, 2004-2012. 

Docteur Gérard Pacaud, docteur en médecine maître ès sciences, ancien élève diplômé de l’institut Pasteur, Marie-France Six, diététicienne-nutritionniste diplômée d’Etat, journaliste spécialisée, Guide des Vitamines et des minéraux pour une bonne santé, Sélection du Reader’s Digest, 2002

Partager ce contenu