Lavande : Bienfaits, utilisations et contre-indications

Lavande : Bienfaits, utilisations et contre-indications

lavande

La lavande fait partie des plantes aromatiques reconnues à travers le monde pour ses nombreuses vertus thérapeutiques : anti-stress, anti-inflammatoire, antibactérienne, et bien d’autres encore.

Dans cet article, nous vous invitons à découvrir l’univers fascinant de cette plante aux multiples bienfaits. Au sommaire, nous explorerons sa capacité à apaiser l’esprit, combattre le stress, réduire la douleur, nettoyer les petites blessures et même prévenir les spasmes.

Les multiples bienfaits de la lavande en font une véritable alliée pour votre bien-être. Préparez-vous à découvrir comment cette plante peut améliorer votre qualité de vie avec douceur.

Une plante indispensable à avoir dans vos armoires de plantes et d’huiles essentielles !

  • Nom de la plante :  Lavande
  • Nom latin : Lavanda officinalis, Lavandula angustifolia, Lavanda vera.
  • Famille botanique : Lamiacées.
  • Autres noms : faux nard, garde-robe, lavande commune, lavande femelle, lavande vraie, nard d’Italie, lavande fine, lavande à feuilles étroites, lavande aspic, lavande stoechade, lavande cotonnée, lavandin abrial.

Bienfaits de la lavande 

La lavande peut être utilisée sous différentes formes : sommités fleuries (fleurs) pour infusion ou tisane, huile essentielle de lavande fine, huile essentielle de lavande aspic, huile essentielle de lavande stoedache et huile essentielle de lavandin abrial/super.

En phytothérapie, les bienfaits de la lavande sont nombreux et permettent de répondre à divers problèmes de santé, de façon douce et naturelle. Découvrez ci-dessous nos conseils pour en profiter.

Actions anti-inflammatoires, antibactériennes et expectorantes

La lavande possède des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à apaiser l’inflammation dans les voies respiratoires. Ses composants antibactériens peuvent aider à lutter contre les infections respiratoires.

Elle facilite l’expectoration en fluidifiant les sécrétions dans les bronches, ce qui peut être bénéfique en cas de bronchite ou de toux grasse. La lavande peut aussi aider à réduire la fièvre grâce à ses effets antipyrétiques.

Ces actions anti-inflammatoires et antibactériennes sont aussi utiles pour contrer certains problèmes de peau (peau sensible, peau grasse, peau à tendance acnéique, etc.)

Actions calmantes, anxiolytiques et sédatives

La lavande a des effets calmants pour le système nerveux. Elle agit comme une alternative naturelle pour soulager le stress et l’anxiété grâce à son effet anxiolytique. En tant que plante anti-stress et sédative, elle favorise le sommeil et aide à lutter contre l’insomnie.

De plus, ses effets antispasmodiques sont utiles pour réduire les contractions musculaires involontaires, les crampes et les spasmes, contribuant ainsi à un sentiment général de relaxation et de bien-être.

Actions digestives et carminatives

La lavande agit également comme un antispasmodique efficace dans le système digestif. Ses propriétés carminatives aident à éliminer les gaz intestinaux, tandis que ses vertus digestives stimulent le bon fonctionnement du système digestif.

En outre, son action cholérétique favorise la production de bile par le foie, et son effet cholagogue facilite l’expulsion de la bile dans l’intestin. Ces actions conjointes contribuent à une meilleure digestion et à la prévention des troubles digestifs tels que les ballonnements, l’indigestion et la constipation.

Actions diurétiques et sudorifiques

La lavande a également des effets diurétiques et sudorifiques. En tant que diurétique, elle favorise l’élimination des toxines par l’urine, aidant à purifier le corps et à prévenir la rétention d’eau.

Son action sudorifique stimule la transpiration, ce qui aide également à expulser les toxines à travers la peau et à réguler la température corporelle. Ces propriétés rendent la lavande bénéfique pour le maintien d’une bonne santé globale.

Actions antalgiques et anti-inflammatoires

La lavande est également reconnue pour ses propriétés antalgiques. Son pouvoir anti-inflammatoire contribuent à cet effet en permettant de réduire l’inflammation qui peut sous-tendre ces douleurs.

De plus, la lavande agit comme une décontractante musculaire, apaisant les tensions musculaires et contribuant à détendre le corps. Enfin, ses effets antispasmodiques peuvent aider à prévenir et à soulager les douleurs et les spasmes musculaires, les crampes et les contractions involontaires.

Actions antiparasitaires

La lavande est également connue pour ses propriétés antiparasitaires. Elle est souvent utilisée de manière traditionnelle pour repousser les insectes et autres parasites.

En effet, son parfum puissant et distinctif est particulièrement désagréable pour de nombreux insectes, ce qui en fait une option naturelle pour protéger la maison et les vêtements.

Pathologies traitées par la lavande

En raison de ses propriétés anti-inflammatoires du système respiratoire, antibactériennes et fluidifiantes :

  • rhume ;
  • sinusite ;
  • laryngite ;
  • bronchite ;
  • toux grasse et quinteuse ;
  • asthme ;
  • coqueluche ;
  • grippe ;
  • fièvre.

En raison de ses propriétés calmantes du système nerveux, anxiolytiques et sédatives :

  • troubles du sommeil ;
  • agitation ;
  • irritabilité ;
  • anxiété ;
  • dépression.

En raison de ses propriétés digestives et carminatives :

  • spasmes de l’estomac ou de l’intestin ;
  • coliques ;
  • ballonnements ;
  • flatulences.

En raison de ses propriétés diurétiques et sudorifiques :

  • troubles urinaires ;
  • rhumatismes.

En raison de ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires :

  • spasmes musculaires ;
  • entorse ;
  • contusions ;
  • claquage musculaire ;
  • maux de tête et migraines ;
  • vertiges.

En raison de ses propriétés antiparasitaires :

  • poux.

Utilisations de la lavande

Usage interne

  • Infusion : Pour préparer une infusion ou une tisane de lavande, prenez 1 cuillère à soupe de sommités fleuries pour une tasse de 150 ml d’eau frémissante. Laissez infuser pendant 5 à 10 minutes, puis filtrez. Il est recommandé de boire 1 à 3 tasses par jour, notamment une tasse avant le coucher en cas d’insomnie.

Usage externe

En cas d’anxiété, de troubles du sommeil ou de migraines :

  • Huile essentielle de lavande fine (ou lavande vraie) : Appliquez quelques gouttes de l’huile essentielle de lavande vraie sur le plexus solaire, la face interne des poignets, et la voûte plantaire. Répétez cette application 2 à 3 fois par jour.

    En cas de maux de tête ou de migraines, utilisez quelques gouttes de l’huile essentielle de lavande fine en massage sur les tempes.

    Pour une atmosphère de détente et de bien-être, diffusez de l’huile essentielle de lavande dans votre environnement pendant 10 minutes chaque heure. La diffusion permet de bénéficier des propriétés calmantes de la lavande tout en profitant de son parfum réconfortant.

En cas de brûlures ou de piqûres d’insectes :

  • Huile essentielle de lavande aspic : Appliquez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande pures en application locale toutes les 30 minutes.

En cas de de crampes, courbatures, contractures musculaires, nervosité, anxiété :

  • Huile essentielle de lavandin : Appliquez 10 à 15 gouttes d’huile essentielle de lavandin en application locale, mélangées avec 3 cuillères à soupe d’huile végétale, pour réduire la douleur et favoriser le bien-être

Quelles plantes médicinales peuvent être associées à lavande ?

En cas de grippe : souci, bourrache, genêt à balais, pensée sauvage.

Lavande : contre-indications

  • Sommités fleuries : Ne pas associer avec des médicaments anticoagulants à hautes doses.

  • Huile essentielle de lavande fine (ou lavande vraie) : Mélanger l’huile essentielle de lavande fine avec une huile végétale en cas de peau sensible.

  • Huile essentielle de lavande aspic : L’huile essentielle d’aspic est déconseillée chez les enfants de moins de 3 ans et chez les femmes enceintes et allaitantes.

  • Huile essentielle de lavande stoechas : Ne pas utiliser l’huile essentielle de stoechas en automédication en raison de ses propriétés neurotoxiques et abortives. L’huile essentielle de stoechas est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 12 ans.

  • Huile essentielle de lavandin : L’huile essentielle de lavandin est déconseillée chez les enfants de moins de 7 ans et pendant les 5 premiers mois de grossesse. De plus, l’huile essentielle de lavandin est contre-indiquée pour les personnes épileptiques et ne doit pas être utilisée sur des périodes très longues.

Lavande : effets secondaires

Consommée à fortes doses, l’huile essentielle de lavande (lavandin) peut provoquer de rares allergies cutanées.

Le saviez-vous ?

Les Grecs appelaient la lavande « nardus ». Les Romains l’utilisaient depuis l’Antiquité, notamment sous forme de bain et pour soigner les affections cutanées par friction avec les fleurs.

Pline l’Ancien, un naturaliste et écrivain romain, a souvent fait mention cette plante dans ses écrits. Dans son encyclopédie « Histoire Naturelle », il décrit l’utilisation de la lavande pour ses propriétés médicinales, mais aussi pour ses qualités aromatiques.

Le terme « lavandière » dérive du latin « lavandaria », qui signifie littéralement « celle qui lave ». Les lavandières étaient des femmes qui lavaient le linge à la main dans des lavoirs publics. Ces femmes utilisaient souvent la lavande pour parfumer les vêtements qu’elles lavaient.

Elle était prête à l’emploi, facile à trouver, et son parfum persistant la rendait idéale pour masquer les odeurs désagréables qui pouvaient s’attacher aux vêtements. C’est ainsi que le linge lavé acquérait une odeur fraîche et agréable, caractéristique de la lavande, qui est encore aujourd’hui associée à la propreté et à la fraîcheur, notamment en Provence (France).

Au Moyen Âge, la lavande était largement exploitée pour combattre les maladies infectieuses. Les propriétés antibactériennes et antiseptiques de la lavande étaient hautement appréciées dans les soins de santé, en particulier dans le traitement des plaies et des infections cutanées. Sa capacité à repousser les insectes, qui étaient souvent vecteurs de maladies, était également mise à profit.

Au cours de l’histoire, plusieurs personnalités emblématiques de la médecine et de la botanique ont salué les bienfaits de la lavande. Galien, célèbre médecin de la Grèce antique, affirmait que la lavande était bénéfique pour le foie. Hildegard von Bingen, une herbaliste et abbesse allemande du Moyen Âge, l’utilisait comme agent antiseptique et dépuratif.

De son côté, Mattioli, une figure de proue de la botanique et de la médecine du XVIe siècle, soutenait que la lavande était une plante idéale pour traiter les affections cérébrales, le nervosisme et les troubles gastriques.

Au XVIIIème siècle, elle était classée parmi les plantes céphaliques, c’est-à-dire des plantes qui soulagent les maux de tête.

Quelle est la description botanique de la lavande ?

La lavande est reconnaissable à son parfum caractéristiques, mais en réalité, il existe différentes espèces de lavande :

  • Lavande officinale ou Lavandula angustifolia : La Lavandula angustifolia ou lavande vraie pousse spontanément à plus de 800 mètres d’altitude. Elle a des petits pieds peu garnis avec des épis floraux minces. C’est avec cette lavande qu’on obtient la meilleure huile essentielle de lavande fine ou de lavande vraie.

  • Lavande aspic ou Lavandula latifolia : Cette lavande garrigue pousse dans les milieux secs. Le plant est grâle avec une fleuraison peu abondante. La tige dispose d’un épi floral principal avec un épi secondaire de chaque côté, ce qui fait 3 épis par tige.

  • Lavandula stoechas : Surnommée « lavande papillon », elle pousse sur les sols granitiques. Elle est particulièrement douce.

  • Lavandin : Il s’agit d’un hybride fabriqué par les agriculteurs, issu du croisement entre la lavande aspic et la lavande officinale (lavandula angustifolia). Le plant est environ 4 fois plus gros et fourni. L’huile essentielle de lavande peut donc être produite en plus grande quantité. On trouve souvent le lavandin dans la région méditerranéenne.

Où trouver de la lavande ?

Si vous souhaitez vous soigner naturellement par les plantes, vous pouvez récolter la lavande vers la fin du mois de juin, lorsque les épis commencent à faner. Pour plus de facilité, vous pouvez également vous la procurer en herboristerie.

À l’herboristerie du Valmont, nous proposons la lavande en plante séchée (fleurs bio) pour la préparation de tisanes, de baumes ou onguents thérapeutiques ou autres préparations médicinales.

Nous proposons également de l’huile essentielle de lavande, du miel de lavande bio, de l’hydrolat de lavande (eau florale) pour apaiser les peaux à problème, des parfums d’ambiance, etc.

Culture de lavande

La culture de la lavande demande un savoir-faire, mais avec les bonnes conditions et des soins attentifs, vous pouvez réussir.

Semez les graines à une profondeur d’un centimètre dans des godets ou des terrines sous abri chauffé de janvier à mars. Ou, si vous préférez, semez directement en place d’avril à juin. Attendez environ vingt jours pour la germination des graines.

La plantation de la lavande s’effectue à l’automne, avec un espacement de 60 cm dans toutes les directions. Elle repousse les pucerons des rosiers grâce à son parfum pénétrant.

Pour l’entretien, récoltez régulièrement pour maintenir une belle forme. Taillez après la floraison, juste au-dessus du feuillage, en évitant de couper jusqu’au vieux bois.

La récolte des fleurs de lavande s’effectue généralement un an après le semis. Les feuilles se récoltent en mai et se conservent à l’ombre. Les fleurs se cueillent de juin à septembre et se conservent bien dans des petits sacs en tissu.

Foire aux questions

Quelle est la différence entre la lavande fine et la lavande aspic ?

La lavande vraie, aussi connue sous le nom de lavande fine, et la lavande aspic sont deux espèces différentes, chacune avec ses propres caractéristiques et utilisations.

  • La lavande vraie est souvent utilisée comme ingrédient principal dans les produits de soin pour la peau en raison de ses propriétés apaisantes. La lavande vraie est également populaire en aromathérapie pour ses effets calmants et relaxants.
  • À l’inverse, la lavande aspic est réputée pour ses propriétés antitoxiques et est souvent utilisée pour soulager les piqûres d’insectes ou les brûlures.

Cependant, malgré leurs différences, ces deux espèces partagent un certain nombre d’ usages, notamment leur utilisation fréquente en tant qu’ingrédients dans divers produits de soins de la peau et d’aromathérapie. Chacune offre des bienfaits uniques, ce qui les rend indispensables dans différents états et conditions.

Quelles sont les meilleures plantes aromatiques pour l'anxiété ?

En phytothérapie, plusieurs plantes se distinguent pour leurs vertus apaisantes et sont souvent recommandées pour lutter contre l’anxiété et ses symptômes : hypertension artérielle, palpitation cardiaque, sensations de malaises, bouffées de chaleur, troubles du sommeil, etc.

L’utilisation de l’huile essentielle de lavande (lavande vraie) offre une alternative naturelle et efficace aux anxiolytiques traditionnels, sans en présenter les effets indésirables.

En plus de la lavande vraie, d’autres plantes comme la camomille, la passiflore, le houblon, le millepertuis, ou encore la valériane peuvent être utiles pour apaiser les symptômes de l’anxiété. Ces plantes peuvent être utilisées sous différentes formes : en tisane, en huiles (diffusion ou application locale), ou en capsules.

Est-ce que la lavande aide à dormir ?

Oui, l’utilisation de l’huile essentielle de lavande vraie est reconnue pour aider à dormir. Elle a des usages variés et sert notamment à réduire le stress et l’anxiété, deux facteurs qui peuvent souvent causer des insomnies.

En diffusant de l’huile essentielle de lavande dans votre chambre avant d’aller au lit, vous pouvez créer une ambiance propice à la détente et au bien-être, favorisant ainsi un sommeil réparateur.

De plus, la tisane de lavande vraie peut également être une solution efficace pour combattre l’insomnie. Une tasse le soir peut aider à apaiser l’esprit et préparer le corps au sommeil.

En somme, l’huile essentielle de lavande et la tisane de lavande sont deux outils précieux pour quiconque cherche à améliorer la qualité de son sommeil.

Est-ce qu'on peut boire de la lavande ?

Oui, il est tout à fait possible de consommer de la lavande sous forme d’infusion. On parle souvent de l’huile essentielle de lavande, mais l’infusion est une manière traditionnelle d’apprécier les bienfaits de cette plante aromatique.

Pour préparer une infusion de lavande, il vous suffit d’infuser une cuillère à café de lavande (sous forme de fleur séchée) dans une tasse d’eau chaude pendant environ 10 minutes. Vous pouvez ensuite ajouter du miel ou du citron pour adoucir le goût si vous le souhaitez.

Quels sont les bienfaits de la lavande pour la peau ?

Riche en principes actifs, la lavande (lavandula) est appréciée pour ses propriétés apaisantes et régénératrices qui permettent de traiter de nombreux problèmes de peau. En effet, elle est souvent utilisée dans la préparation de soins pour le visage et le corps, aidant à soulager les peaux irritées, sensibles ou sujettes à l’acné.

Grâce à ses vertus purifiantes, elle contribue également à assainir les peaux grasses et à prévenir l’apparition des imperfections et d’autres problèmes de peau. Utilisée en eau florale, la lavande vraie peut constituer un excellent soin pour le visage, tonifiant la peau tout en lui apportant une agréable sensation de fraîcheur.

Dans différents états de la peau, que ce soit les peaux sèches, sensibles, grasses ou mixtes, la lavande trouve son application, apportant un soin adaptés à chaque nécessité. Ainsi, l’utilisation de la lavande est une excellente solution pour prendre soin de votre peau et retrouver un visage lumineux.

Par ailleurs, son utilisation est également bénéfique pour les cheveux, notamment à tendance grasse. En effet, elle contribue à équilibrer le cuir chevelu et à apporter de la brillance aux cheveux.

La lavande peut-elle réguler l'hypertension ?

Oui, l’utilisation de la lavande peut contribuer à la régulation de l’hypertension. Une recherche scientifique a en effet démontré que l’huile de lavande, en association avec les huiles de citron et de ylang ylang, a un impact positif sur la pression artérielle systolique.

Lavande , notre sélection.

Vous trouverez ci-dessous une préselection des produits en relation avec cet article.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 0 / 5. Décompte des votes : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Découvrez nos autres articles au sujet Lavande

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut