Infusion et tisane : Romarin

Infusion et tisane : Romarin

Le romarin est non seulement une plante aromatique, mais également une plante médicinale ayant un large éventail d’utilisations.

La tisane de romarin est réputée pour ses bienfaits dans la détoxification de l’organisme, en particulier chez les individus sous pilule contraceptive ou thérapie hormonale substitutive.

Elle participe à la protection du foie et favorise un métabolisme sain. Par ailleurs, la tisane de romarin est couramment employé dans le traitement de divers troubles hépatiques, comme l’hépatite et la stéatose hépatique non alcoolique.

Les tisanes de romarin sont aussi appréciée pour leurs propriétés cholérétiques, cholagogues et anti-infectieuses, qui facilitent la digestion et la désinfection intestinale.

  • Nom de la plante : Romarin.
  • Famille botanique : Le romarin appartient à la famille des Lamiacées.
  • Nom botanique : Le nom latin du romarin est Rosmarinus officinalis.
  • Autres noms : Le romarin est également appelé romarin officinal, encensier, herbe aux cantonniers, herbe aux couronnes, romarin des troubadours, rose de Marie, arbre de Marie, rose de mer, rose des marins, rosemarine ou encore roumaniou.

Utilisation pour la détox

La détoxification est un processus naturel de nettoyage du corps qui consiste à éliminer les toxines accumulées, souvent par le biais de l’alimentation et de l’hygiène de vie. Les tisanes de romarin sont particulièrement reconnues pour leurs bienfaits détoxifiants. Elles contribuent au bon fonctionnement du foie, un organe essentiel dans le processus de détoxification.

Infusion

Comptez 2 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 30 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 tasses (250ml) par jour.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 2 cuillères à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau bouillante. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Boire 1 à 2 tasses (250 ml) par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les feuilles de romarin sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour le rhume et la grippe

Le romarin, avec ses nombreuses propriétés médicinales, est également bénéfique pour le traitement des symptômes du rhume et de la grippe. Cette plante aromatique est un décongestionnant naturel qui aide à dégager les voies respiratoires, offrant un soulagement à ceux qui souffrent de toux, de rhume et de congestion sinusale. De plus, le romarin est riche en composés anti-inflammatoires et antiviraux qui renforcent le système immunitaire, le rendant plus efficace pour combattre les infections virales.

Infusion

Comptez 2 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 30 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 tasses (250ml) par jour.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 2 cuillères à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau bouillante. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Boire 1 à 2 tasses (250 ml) par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les feuilles de romarin sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour la digestion, les ballonements, les crampes intestinales et la constipation

Les tisanes de romarins sont particulièrement efficaces pour traiter des problèmes digestifs tels que les ballonnements, les crampes intestinales et la constipation. Cette plante aromatique possède des propriétés carminatives, ce qui signifie qu’elle aide à éliminer les gaz intestinaux, réduisant ainsi les sensations de ballonnement et de gonflement. De plus, le romarin est un tonique digestif qui favorise le mouvement intestinal régulier, aidant ainsi à soulager les maux tels que la constipation.

Infusion

Comptez 2 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 30 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 tasses (250ml) par jour.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 2 cuillères à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau bouillante. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Boire 1 à 2 tasses (250 ml) par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les feuilles de romarin sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour les douleurs articulaires et les rhumatismes

Le romarin possède des propriétés permettant de lutter contre les douleurs articulaires et les rhumatismes. Les composés anti-inflammatoires et antioxydants présents dans cette plante médicinale agissent efficacement pour réduire l’inflammation et la douleur. En usage externe, l’huile essentielle de romarin peut être massée sur les zones affectées pour soulager les douleurs articulaires. En interne, une tisane de romarin peut aider à réduire l’inflammation systémique qui contribue aux rhumatismes.

Infusion

Comptez 2 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 30 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 tasses (250ml) par jour.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 2 cuillères à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau bouillante. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Boire 1 à 2 tasses (250 ml) par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les feuilles de romarin sont utilisées seules dans la tisane.

Bain au romarin

Faites une infusion de feuilles de romarin avec 50 grammes pour 1 litre d’eau. Laissez infuser pendant 30 minutes et versez dans l’eau du bain.

Utilisation pour le foie en cas d’hépatite (virale, alccool, médicaments), des stéatose non alccolique ou de dyskinésie biliaire

Le romarin est connu pour ses propriétés bénéfiques pour le foie. Il peut aider à traiter diverses affections hépatiques. Les composés antioxydants et anti-inflammatoires du romarin, tels que l’acide rosmarinique et le carnosol, peuvent aider à protéger le foie contre les dommages, à réduire l’inflammation et à accélérer la guérison. De plus, le romarin stimule la production de bile, ce qui peut améliorer la digestion et les maux en relation avec la fonction hépatique.

Infusion

Comptez 2 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 30 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 tasses (250ml) par jour.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 2 cuillères à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau bouillante. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Boire 1 à 2 tasses (250 ml) par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les feuilles de romarin sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour l’insuffisance hépatobiliaire

L’insuffisance hépathobiliaire est une situation où le foie et la vésicule biliaire ne parviennent pas à remplir efficacement leurs fonctions, souvent en raison d’une inflammation ou d’une congestion. Les symptômes peuvent inclure la jaunisse, des douleurs abdominales et une indigestion.

Le romarin peut être utile pour traiter cette condition en raison de ses propriétés hépatoprotectrices et cholérétiques. De plus, le romarin peut stimuler la production et la libération de la bile par le foie, cet effet peut aider à améliorer la digestion et faciliter l’élimination des toxines.

Infusion

Comptez 2 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 30 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 tasses (250ml) par jour.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 2 cuillères à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau bouillante. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Boire 1 à 2 tasses (250 ml) par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les feuilles de romarin sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour les nausées et les migraines d’origine hépatique

Les nausées et les migraines d’origine hépatique sont généralement le résultat d’une mauvaise fonction hépatique, entraînant une accumulation de toxines dans le corps qui peut affecter le système nerveux et provoquer ces symptômes. Le romarin, grâce à ses propriétés cholérétiques et hépatoprotectrices, peut aider à améliorer la fonction hépatique, stimuler la production et la libération de la bile et faciliter l’élimination des toxines. De plus, ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques peuvent aider à soulager les migraines.

Infusion

Comptez 2 cuillère à soupe de romarin séché pour 0,5 L d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 30 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 tasses (250ml) par jour.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 2 cuillères à soupe de feuilles séchées pour 0,5 L d’eau bouillante. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 15 à 20 minutes avant de filtrer. Boire 1 à 2 tasses (250 ml) par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les feuilles de romarin sont utilisées seules dans la tisane.

Foire aux questions

Quels sont les bienfaits de la tisane de romarin ?

La tisane de romarin offre de nombreux bienfaits pour la santé. Elle est réputée pour ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, et antiseptiques. Elle peut aider à améliorer la digestion, stimuler la mémoire et la concentration, soulager les douleurs musculaires et articulaires, et soutenir le système immunitaire. En outre, elle a un effet bénéfique sur le foie, stimulant la production de bile et aidant à éliminer les toxines, ce qui peut être utile en cas de nausées et de migraines d’origine hépatique.

Quand boire une tisane de romarin ?

Vous pouvez boire une tisane de romarin tout au long de la journée. Elle peut être particulièrement bénéfique après les repas pour soutenir la digestion. Comme le romarin peut stimuler la mémoire et la concentration, une tasse de tisane de romarin peut être utile le matin ou avant un travail mental intense.

Quelles sont les Contre-indications du romarin ?

Le romarin, bien qu’il présente de nombreux avantages pour la santé, comporte également certaines contre-indications. En huile essentielle, tous les types de romarin sont déconseillés aux enfants de moins de 3 ans, aux femmes enceintes et allaitantes, aux personnes souffrant d’hypertension ou d’épilepsie. L’huile essentielle de romarin à verbénone est contre-indiquée en cas d’antécédents personnels ou familiaux de cancers hormonodépendants. L’huile essentielle de romarin à camphre ne doit pas être consommée par voie orale, car elle contient une cétone qui peut avoir une effet neurotoxique à fortes doses. L’huile essentielle de romarin à cinéole ne doit pas être utilisée sur la peau, car elle peut être dermocaustique. Enfin, quelle que soit la forme sous laquelle il est consommé, le romarin ne doit pas être consommé à fortes doses ni sur de longues durées.

Est-ce que le romarin nettoie le foie ?

Oui, le romarin est largement reconnu pour ses propriétés qui favorisent le nettoyage du foie. Il aide à stimuler la production de bile, ce qui facilite la digestion et l’excrétion des toxines. De plus, son action hépatoprotectrice permet de renforcer le foie, contribuant à son bon fonctionnement.

Romarin , notre sélection.

Vous trouverez ci-dessous une préselection des produits en relation avec cet article.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des votes : 16

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Découvrez nos autres articles au sujet Romarin

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut