Infusion et tisane : Chardon-Marie, utilisations

tisane chardon marie infusion fleurs

Le chardon-Marie est une plante aux multiples vertus qui occupe une place primordiale dans l’arsenal de la phytothérapie. Reconnue pour ses puissants bienfaits hépatoprotecteurs, le chardon-Marie est un allié de taille pour le foie, mais pas seulement.

Dans cet article, nous vous proposons d’explorer ensemble les différentes utilisations de la tisane de chardon-Marie, une boisson précieuse pour votre bien-être.

  • Nom de la plante : Chardon-Marie.
  • Famille botanique : Le chardon-Marie appartient à la famille des Astéracées.
  • Nom botanique : Le nom latin du chardon-Marie est Silybum marianum ou Carduus marianum.
  • Autres noms : On trouve parfois le chardon-Marie sous les noms suivants : artichaut sauvage, chardon argenté, chardon marbré, silybe, épine blanche, chardon Notre-Dame ou lait de Notre-Dame.

Utilisation en cas de stéatose, stéatohépatite métabolique, stéatohépatite alcoolique

La stéatose hépatique, également connue sous le nom de foie gras, est une affection caractérisée par l’accumulation de graisses dans les cellules hépatiques. Elle peut être causée par des facteurs métaboliques, comme l’obésité et le diabète, ou par la consommation excessive d’alcool, conduisant respectivement à la stéatohépatite métabolique et à la stéatohépatite alcoolique.

Ces conditions peuvent progressivement endommager le foie, menant à une inflammation, une fibrose, et potentiellement à une cirrhose.

Dans ce contexte, l’utilisation de la tisane de chardon-Marie peut s’avérer bénéfique. Enrichie en flavonoïdes cette boisson favorise la détoxification et la régénération du foie.

Ces composants se lient aux cellules hépatiques et les protègent contre l’absorption de toxines nocives. De plus, ils stimulent la production de nouvelles cellules hépatiques pour remplacer celles endommagées par l’excès de graisses ou d’alcool.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de cirrhose

La cirrhose est une affection hépatique sévère caractérisée par une dégénérescence progressive du tissu hépatique en tissu cicatriciel, entravant le fonctionnement normal du foie. Elle est généralement le résultat d’une exposition à long terme à des toxines telles que l’alcool, ou à des maladies chroniques du foie.

La tisane de chardon-Marie, en raison de ses puissants effets détoxifiants et régénérants, peut jouer un rôle clé dans la gestion de cette maladie.

La silymarine et la silybine, deux flavonoïdes actifs présents dans le chardon-Marie, ont démontré leur capacité à se lier aux cellules hépatiques, ce qui les aide à résister aux effets toxiques de l’alcool et d’autres substances nocives. En outre, ils stimulent la croissance de nouvelles cellules hépatiques, facilitant ainsi la régénération du tissu hépatique endommagé.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de troubles du foie et hépatites (virales, médicamenteuses, substances toxiques)

Les troubles du foie tels que l’hépatite, qu’elle soit d’origine virale ou causée par l’utilisation de médicaments et la consommation de substances toxiques, peuvent entraîner des dommages graves au foie.

Les flavonoïdes actifs du chardon-Marie ont démontré leur capacité à se lier aux cellules hépatiques, ce qui les protège contre l’absorption de substances toxiques.

Par ailleurs, ils stimulent la régénération du foie en favorisant la croissance de nouvelles cellules hépatiques. Ainsi, une consommation régulière de tisane de chardon-Marie peut aider à maintenir la santé du foie et à prévenir ou atténuer les dommages causés par l’hépatite et d’autres troubles du foie.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de cholestase sous traitements hormonaux

La cholestase est une affection caractérisée par une réduction ou un arrêt du flux de bile, une substance produite par le foie pour aider à la digestion. Elle peut être causée par divers facteurs, dont certains traitements hormonaux.

La silymarine et la silybine, deux flavonoïdes actifs présents dans le chardon-Marie, sont reconnus pour leur capacité à favoriser le flux de bile. Ils aident à protéger les cellules hépatiques contre les dommages causés par les toxines et stimulent la régénération du foie.

Ils peuvent aussi aider à maintenir l’équilibre hormonal, réduisant ainsi le risque de cholestase induite par les hormones.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de cholestase gravidique

La cholestase gravidique est un trouble hépatique qui survient chez certaines femmes enceintes et qui se caractérise par une diminution ou un arrêt du flux de bile. Les hormones de grossesse peuvent interagir avec le métabolisme hépatique, ce qui peut entraîner une cholestase.

Le chardon-Marie peut s’avérer être une aide précieuse dans ce contexte. En effet, les flavonoïdes actifs de cette plante se lient aux cellules hépatiques et protègent ces dernières contre l’absorption de substances toxiques.

Ils stimulent également la production de nouvelles cellules hépatiques et favorisent le flux de bile, contribuant ainsi à atténuer les symptômes de la cholestase gravidique.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas d’insulinorésistance

L’insulinorésistance est un état où l’organisme n’arrive plus à utiliser efficacement l’insuline qu’il produit, conduisant à une augmentation du taux de sucre dans le sang. Ce trouble métabolique est souvent associé à l’obésité et peut conduire à des maladies graves comme le diabète de type 2.

Les flavonoïdes actifs du chardon-Marie pourraient être efficaces dans la gestion de l’insulinorésistance. Ces composants ont montré leur capacité à améliorer la sensibilité à l’insuline et à réguler les niveaux de glucose dans le sang.

Le chardon-Marie favorise également la santé du foie, un organe clé dans le métabolisme du glucose. Ainsi, la tisane de chardon-Marie pourrait être envisagée comme un complément utile dans la gestion de l’insulinorésistance.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour la répartition abdominale des graisses

La répartition abdominale des graisses est associée à un risque accru de maladies métaboliques, notamment le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires. Elle est souvent liée à l’obésité et à l’insulinorésistance. Le chardon-Marie pourrait être une réponse naturelle pour gérer ce problème.

La silymarine et la silybine, deux flavonoïdes actifs dans le chardon-Marie, peuvent aider à améliorer la sensibilité à l’insuline, favorisant ainsi une meilleure régulation du glucose et une répartition plus saine des graisses dans l’organisme.

En stimulant la fonction hépatique, ces composants peuvent contribuer à une meilleure digestion et à l’élimination des graisses, aidant ainsi à réduire l’accumulation de graisses dans l’abdomen.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de syndrome métabolique

Le syndrome métabolique regroupe plusieurs affections qui, lorsqu’elles surviennent ensemble, augmentent le risque de maladies cardiovasculaires, d’accidents vasculaires cérébraux et de diabète de type 2. Ces affections incluent l’hypertension artérielle, l’hyperglycémie, l’excès de graisse abdominale et des taux anormaux de cholestérol ou de triglycérides dans le sang.

Le chardon-Marie, riche en flavonoïdes actifs tels que la silymarine et la silybine, peut jouer un rôle bénéfique dans la gestion de ce syndrome. En effet, ces composés ont démontré leur capacité à améliorer la sensibilité à l’insuline, à réguler la glycémie et à favoriser une répartition saine des graisses dans le corps.

En soutenant la fonction hépatique, ils contribuent à une meilleure digestion et à l’élimination des graisses, ce qui peut aider à contrôler l’hypertension artérielle et les niveaux de cholestérol.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en accompagnement des traitements spécifiques du diabète de type 2

La prise de chardon-Marie pourrait être envisagée comme un complément aux traitements spécifiques du diabète de type 2. Les flavonoïdes actifs de cette plante ont montré leur capacité à améliorer la sensibilité à l’insuline et à réguler les niveaux de glucose dans le sang.

En soutenant la fonction hépatique, un organe essentiel à la régulation du glucose, le chardon-Marie peut contribuer à une meilleure gestion du diabète.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en prévention des troubles liés au phénomène d’ischémie reperfusion après un effort prolongé

L’ischémie reperfusion se produit lorsque le flux sanguin revient dans un tissu après une période d’absence. Cela peut causer une inflammation et des dommages oxydatifs. Les activités physiques prolongées, comme le marathon, peuvent induire ce phénomène dans certains organes, notamment le foie.

Grâce à la silymarine et la silybine, le chardon-Marie pourrait aider à prévenir les troubles liés à ce phénomène. Ces flavonoïdes ont un effet anti-inflammatoire et antioxydant qui peut réduire l’inflammation et les dommages oxydatifs.

Ils favorisent également la régénération du foie, particulièrement affecté après un effort prolongé.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour la protection myocardique en cas d’insulinorésistance

L’insulinorésistance peut entraîner une inflammation chronique, ce qui augmente le risque de maladies cardiaques. Les flavonoïdes actifs du chardon-Marie, en particulier la silymarine et la silybine, pourraient contribuer à la protection du myocarde dans ce contexte.

Ces composants ont non seulement démontré leur capacité à améliorer la sensibilité à l’insuline et à réguler les niveaux de glucose dans le sang, mais ils présentent également des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

Ces propriétés peuvent aider à réduire l’inflammation systémique, minimisant ainsi les dommages potentiels aux vaisseaux sanguins et au cœur.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de détoxication sur terrain inflammatoire

L’inflammation chronique peut entraîner une accumulation de toxines dans l’organisme, aggravant ainsi les problèmes de santé existants. Le chardon-Marie pourrait être un allié précieux dans ce contexte de détoxication sur un terrain inflammatoire.

Les flavonoïdes actifs de cette plante sont reconnus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Ils aident à atténuer l’inflammation systémique, facilitant ainsi l’élimination des toxines.

En soutenant la fonction hépatique, ils favorisent le processus naturel de détoxication de l’organisme.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour l’accompagnement de la chimiothérapie

L’utilisation du chardon-Marie peut être bénéfique pour les patients subissant une chimiothérapie. Cette thérapie peut souvent entraîner des effets secondaires inflammatoires, exacerbant l’inconfort du patient.

Les flavonoïdes actifs du chardon-Marie possèdent des propriétés anti-inflammatoires qui pourraient aider à atténuer ces effets.

En renforçant la fonction hépatique, ces composants peuvent aider le corps à métaboliser et à éliminer efficacement les toxines produites lors de la chimiothérapie.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour la protection rénale lors des examens d’imagerie utilisant des produit de contraste à risque néphrotoxique

Les examens d’imagerie médicale utilisant des produits de contraste peuvent présenter un risque de toxicité rénale, notamment chez les patients atteints de maladies rénales existantes.

Grâce à ses composants actifs, le chardon-Marie pourrait jouer un rôle protecteur dans ce contexte. Ces flavonoïdes possèdent des propriétés antioxydantes qui peuvent aider à protéger les reins contre les dommages causés par les agents de contraste.

En soutenant la fonction hépatique, ils peuvent faciliter le métabolisme et l’élimination des produits de contraste, réduisant ainsi leur toxicité potentielle.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour la néphroprotection lors de l’utilisation de médicaments à risque rénale

L’utilisation de certains médicaments peut présenter un risque pour les reins, notamment en cas de traitement à long terme ou de doses élevées. L’administration de médicaments néphrotoxiques peut entraîner une altération de la fonction rénale, une insuffisance rénale aiguë, voire une insuffisance rénale chronique.

Dans ce contexte, les constituants actifs du chardon-Marie, notamment la silymarine et la silybine, sont connus pour leurs propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Ils peuvent aider à protéger les reins contre les lésions potentielles induites par ces médicaments.

En favorisant la fonction hépatique, ils peuvent aider le corps à métaboliser ces médicaments de manière plus efficace, réduisant ainsi leur impact sur les reins.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en prévention du vieillissement cutané chez les personnes exposées aux UV

L’exposition aux rayons UV est l’une des principales causes du vieillissement cutané. Les flavonoïdes actifs du chardon-Marie pourraient jouer un rôle préventif significatif dans ce processus.

Ces composés ont des propriétés antioxydantes qui neutralisent les radicaux libres générés par les rayons UV, réduisant ainsi les dommages cellulaires et l’inflammation.

En renforçant la fonction hépatique, ils facilitent l’élimination des toxines associées au stress oxydatif, contribuant à maintenir une peau saine et jeune.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de vitiligo, en association avec la photothérapie

Le vitiligo est une affection cutanée caractérisée par la perte de pigmentation de la peau. Il est souvent traité avec la photothérapie, une méthode qui utilise des radiations lumineuses pour stimuler la pigmentation de la peau.

L’association du chardon-Marie à la photothérapie peut apporter un bénéfice supplémentaire dans le traitement du vitiligo. Les composants actifs du chardon-Marie possèdent des propriétés antioxydantes puissantes qui peuvent aider à protéger la peau contre les dommages induits par le stress oxydatif.

Ces flavonoïdes ont la capacité de stimuler le renouvellement des cellules cutanées, favorisant ainsi la repigmentation de la peau. En soutenant la fonction hépatique, les flavonoïdes peuvent faciliter l’élimination des toxines du corps, contribuant à l’amélioration de la santé de la peau et à la prévention de nouvelles lésions cutanées.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation pour l’aide à la lactation

Le chardon-Marie est traditionnellement utilisé pour stimuler la production de lait chez les nouvelles mères. En effet, cette plante contient des principes actifs qui favorisent la lactation. Les mères allaitantes peuvent ainsi voir une augmentation significative de leur production de lait.

En soutenant la fonction hépatique, ces flavonoïdes peuvent aider à éliminer les toxines du corps, favorisant ainsi un lait maternel sain pour le nourrisson.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de troubles dyspeptiques, d’origine hépatobiliaire, notamment dans un contexte métabolique

Les troubles dyspeptiques, d’origine hépatobiliaire, peuvent survenir dans un contexte métabolique et sont généralement caractérisés par des symptômes tels que des douleurs abdominales, des nausées, des ballonnements et une sensation de plénitude précoce.

Le chardon-Marie, par ses effets bénéfiques sur le foie, peut être un allié précieux dans la gestion de ces troubles. Ses composants actifs sont connus pour leurs propriétés cholérétiques, favorisant la sécrétion de la bile par le foie et son écoulement dans l’intestin.

Cela peut aider à améliorer la digestion et à réduire les symptômes liés aux troubles dyspeptiques. En favorisant la détoxification hépatique, ces flavonoïdes peuvent contribuer à la régulation du métabolisme, qui est souvent perturbé dans les troubles hépatobiliaires.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de calculs dans la vésicule biliaire

Les calculs biliaires sont des dépôts solides qui se forment dans la vésicule biliaire, souvent en raison de déséquilibres dans les substances qui composent la bile. Le chardon-Marie pourrait être bénéfique pour les personnes souffrant de cette affection.

En effet, les flavonoïdes actifs de cette plante ont une action cholérétique, qui favorise la sécrétion et l’écoulement de la bile. Cela peut aider à prévenir la formation de nouveaux calculs et à faciliter l’élimination des calculs existants.

En améliorant la fonction hépatique, ces composants peuvent aider à réguler les substances présentes dans la bile, contribuant ainsi à réduire le risque de formation de calculs biliaires.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de troubles digestifs légers

Les troubles digestifs légers, tels que les ballonnements, les brûlures d’estomac et les indigestions, sont des désagréments courants qui peuvent être apaisés par le chardon-Marie. Grâce à ses propriétés cholérétiques, il favorise la production et la libération de la bile par le foie, facilitant ainsi le processus de digestion.

Ses composants actifs sont connus pour leurs effets anti-inflammatoires, qui peuvent aider à apaiser l’inflammation du tube digestif souvent associée à ces troubles.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas d’hypotension et fatigue

L’hypotension, caractérisée par une pression artérielle basse, et la fatigue sont deux conditions qui peuvent être liées à divers facteurs, y compris un mauvais fonctionnement du foie.

Les composants actifs du chardon-Marie sont connus pour leur capacité à soutenir la fonction hépatique, aidant ainsi à réguler la pression artérielle et à lutter contre la fatigue.

De plus, la silymarine, un flavonoïde présent dans le chardon-Marie, a des propriétés adaptogènes, ce qui signifie qu’elle peut aider l’organisme à résister au stress physique et mental, contribuant ainsi à réduire la fatigue.

En favorisant l’élimination des toxines du corps, le chardon-Marie peut contribuer à améliorer l’énergie et le bien-être général, aidant ainsi à lutter contre la fatigue.

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de « Gueule de bois »

La « gueule de bois » est un ensemble de symptômes désagréables qui peuvent survenir après une consommation excessive d’alcool : maux de tête, nausées, fatigue, vertiges et sensibilité accrue à la lumière et au son.

Les composants actifs du chardon-Marie ont des propriétés hépatoprotectrices, ce qui peut aider à atténuer les effets de l’alcool sur le foie. Ils favorisent également la détoxification du corps en facilitant l’élimination des toxines, y compris l’alcool.

Les flavonoïdes du chardon-Marie ont des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui peuvent aider à réduire l’inflammation et le stress oxydatif causés par la consommation d’alcool. Il est donc possible que le chardon-Marie puisse aider à réduire les symptômes de la « gueule de bois ».

Infusion

Comptez 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 250 ml d’eau frémissante à une température comprise entre 80 et 90°C. Laissez infuser 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 1 cuillère à café de graines séchées pour 150 ml d’eau froide. Laissez bouillir à une température de 100°C pendant 10 minutes avant de filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour, environ 30 minutes avant les repas.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les graines de chardon-Marie sont utilisées seules dans la tisane.

Contre-indications et précautions

Le chardon-Marie est généralement bien toléré, cependant, certaines contre-indications doivent être prises en compte. Il est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires, car ses effets cholérétiques pourraient aggraver cette condition.

Les personnes allergiques aux Astéracées, une famille de plantes qui inclut le chardon-Marie, doivent éviter son utilisation.

Il est également déconseillé chez les femmes enceintes et allaitantes, en raison de l’absence de données suffisantes sur la sécurité de son utilisation durant ces périodes.

En ce qui concerne les effets secondaires, le chardon-Marie est bien toléré et n’entraine généralement que de rares troubles digestifs mineurs. Jusqu’à présent, aucune toxicité ou interférence avec d’autres médicaments n’a été signalée.

En cas de diabète, une consultation médicale est recommandée avant son utilisation, car la silymarine contenue dans le chardon-Marie a la capacité de diminuer la résistance à l’insuline. Il est donc essentiel de gérer cette interaction potentielle avec les médicaments antidiabétiques.

Description botanique

Le chardon-Marie, également connu sous le nom scientifique de Silybum marianum, est une plante herbacée majestueuse qui peut se dresser jusqu’à 1,8 mètre de hauteur. Visuellement impressionnant, il se distingue par ses tiges robustes et ramifiées qui supportent des feuilles alternes, caractéristiques pour leur base qui enveloppe la tige. Les limbes de ces feuilles sont brillants, dentelés et parcourus de nervures blanches, aboutissant en de longues pointes acérées.

Le chardon-Marie est couramment repéré dans les zones non cultivées et le long des chemins dans des régions spécifiques, notamment la Méditerranée, l’Europe du Sud, l’Afrique du Nord et l’Ouest de l’Asie. Réputé pour sa résilience, le chardon-Marie s’épanouit même jusqu’à 700 mètres d’altitude.

La plante est couronnée par de grands capitules terminaux, de forme globuleuse et mesurant entre 4 et 8 cm de diamètre. Ces capitules sont entourés de nombreuses et larges bractées, qui se terminent en une pointe longue et effilée.

Au cœur du réceptacle floral, on découvre des fleurs en tube de couleur bleu-violet, serrées entre des poils stériles. Chaque fleur engendre un akène noir, d’apparence marbrée et luisante, et surmonté d’une double aigrette. La dispersion des graines est assurée par le vent, assurant ainsi la propagation de cette plante remarquable.

Foire aux questions

Peut-on consommer le chardon-Marie sous d'autres formes ?

Le chardon-Marie peut être consommé de différentes façons. L’extrait sec est souvent disponible en gélules ou comprimés, offrant une forme concentrée et pratique. La poudre de graine peut être ajoutée aux smoothies ou jus, pour une consommation plus naturelle.

La teinture mère, quant à elle, est un extrait liquide généralement mélangé à de l’alcool, permettant une absorption rapide. Chaque forme présente des avantages et inconvénients, le choix dépend des préférences et besoins individuels.

Quels sont les bienfaits du chardon-Marie ?

Le chardon-Marie présente de nombreux bienfaits pour la santé. Il protège le foie grâce à la silymarine, un flavonoïde actif qui soutient la fonction hépatique et favorise la régénération des cellules endommagées. Il peut aider à lutter contre l’hépatite et la cirrhose. Il possède des propriétés détoxifiantes qui améliorent l’énergie et le bien-être général, et atténue les symptômes de la « gueule de bois ».

Le chardon-Marie a également des propriétés adaptogènes qui aident à résister au stress physique et mental, réduisant ainsi la fatigue. Enfin, il possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui réduisent l’inflammation et le stress oxydatif dans le corps.

Quel est le meilleur moment pour prendre du chardon-Marie ?

Le meilleur moment pour prendre du chardon marie dépend de l’objectif recherché. Pour les problèmes de foie et de vésicule biliaire, il est recommandé de le prendre avant les repas pour optimiser l’absorption de la silymarine. Pour aider à la digestion, il peut être pris après les repas.

En cas d’utilisation à long terme, il est préférable de faire une pause d’une semaine toutes les six semaines pour permettre au corps de réagir. Comme toujours, il est important de consulter un professionnel de la santé avant de commencer tout nouveau régime de suppléments.

Est-ce que le chardon-Marie est bon pour les reins ?

Oui, le chardon-Marie peut également avoir des bienfaits pour les reins. En effet, ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires peuvent aider à protéger les reins contre les dommages causés par le stress oxydatif et l’inflammation. En favorisant la détoxification et l’élimination des toxines, le chardon-Marie peut aider à maintenir la santé rénale.

Cependant, bien que ces effets soient prometteurs, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces bénéfices et déterminer les doses optimales pour la santé rénale.

Chardon Marie , notre sélection.

Vous trouverez ci-dessous une préselection des produits en relation avec cet article.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 5 / 5. Décompte des votes : 1

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Découvrez nos autres articles au sujet Chardon Marie

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut