Aubépine bienfaits, vertus et utilisations - Crataegus

Vous cherchez un produit en relation avec cet article?

Cliquez sur une caractéristique ci-dessous pour découvrir tous les produits correspondant.

Aubépine bienfaits, vertus et utilisations - Crataegus

Êtes-vous stressé ? Votre sommeil est-il perturbé ? Votre cœur bat-il un peu trop souvent ?

Si c'est le cas, il se peut que l'aubépine soit la réponse que vous cherchez. Appréciée pour ses propriétés calmantes, améliorant le sommeil et soutenant la santé cardiaque.

De ses utilisations historiques à ses mécanismes scientifiques, nous vous invitons à en savoir plus sur cette plante. Vous découvrirez que l'aubépine, loin d'être ordinaire, a beaucoup à apporter à votre bien-être.

La tisane d'aubépine pour votre santé cardiovasculaire et votre bien-être émotionnel

  • L'anxiété, le stress et l'insomnie : L'aubépine aide à réduire l'anxiété, le stress et l'insomnie grâce à ses propriétés anxiolytiques et sédatives.
  • Le cœur : Grace à ses propriétés cardioprotectrices et cardiotoniques, l'aubépine contribue à la bonne santé de votre cœur. 
  • La tension artérielle : L'aubépine aide à équilibrer la tension artérielle grâce à ses propriétés hypotensives.

Nom de la plante : Aubépine.

Famille botanique : Rosacées (Rosaceae).

Quel est son nom latin ou botanique ?

Le nom latin de l’aubépine est Crataegus monogyna ou Crataegus oxyacantha ou Crataegus laevigata.

Quels sont les autres noms de l’aubépine ?

L’aubépine est parfois appelée : épine blanche, bois ou épine de mai, noble épine, aubépine des troubadours, bonnet de nuit, cenellier, poire d’oiseau, poire de oui-oui ou encore valériane du cœur.

Quelles sont les vertus traditionnelles de l’aubépine ?

Riches en flavonoïdes, les fleurs et les feuilles d'aubépine offrent une action cardiotonique. En plus d’agir comme un tonique sur le cœur, l’aubépine est un antispasmodique particulièrement efficace, elle agit comme plante médicinale modulatrice du muscle cardiaque. 

Grâce à son action régulatrice sur le système cardiaque, cette plante offre un léger effet sédatif et apaise le système nerveux. Chez les personnes anxieuses qui souffrent de tachycardie ou d'extrasystoles, elle apaise cette perception exacerbée des battements du cœur. L'aubépine est reconnue pour agir en complément d'un traitement contre les troubles cardiaques chronique ou l'insuffisance cardiaque.   

Parfois utilisée en complément des traitements médicamenteux classiques pour l’hypertension et l’hypotension, l’aubépine régule la tension artérielle en agissant sur le système neurovégétatif.

Enfin, l’aubépine peut être utilisée pour soulager les symptômes indésirables de la ménopause tels que les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, l’irritabilité ou encore les bourdonnements d’oreille.

Quelles parties de la plante sont utilisées en phytothérapie ?

Ce sont principalement les fleurs, les sommités fleuries et les bourgeons de l’aubépine qui sont utilisés en phytothérapie. Plus rarement, les feuilles et les fruits sont récoltés lorsqu’ils commencent à ramollir.

Quelle est la description botanique de l’aubépine ?

L’aubépine est un grand buisson très commun en Europe. Les arbustes d’aubépine sont couverts de feuilles. Au moment de la floraison, des petits bouquets de fleurs blanches aux robustes et acérées font leur apparition. Les sommités fleuries sont récoltées au printemps afin que les pétales tiennent, tandis que les fruits sont récoltés en automne.

Ce buisson pouvant atteindre la taille de 5 à 6 mètres a la particularité d’être très épineux, ce qui rend ses fleurs blanches difficiles d’accès. Les fleurs sont généralement blanches ou légèrement rosées et elles sont très odorantes. Les feuilles de couleur vert foncé avec un pétiole court forment un bouquet qui entourent les sommités fleuries.

Très appréciés des oiseaux, les fruits de l'aubépine sont appellés cenelles ou senelles, ils ressemblent à des petites boules (baies) rouges, ces drupes contiennent 2 ou 3 noyaux riches en pectine.

Il faut savoir qu’il existe plus de 400 variétés de Crataegus, mais seules 3 espèces sont utilisées à des fins thérapeutiques et médicinales : Crataegus monogyna (aubépine monogyne), Crataegus oxyacantha (aubépine commune) et Crataegus laevigata.

Où trouver de l’aubépine ?

L’aubépine est originaire d’Europe et d’Asie. Au fil du temps, elle s’est répandue dans de nombreuses régions au climat tempéré de l’hémisphère nord. On la retrouve principalement à la lisière des bois et dans les haies.

À l'herboristerie du Valmont, nous vous proposons l’aubépine en plante séchée de la sommité fleurie pour la préparation de tisane, de baumes, onguents thérapeutiques ou d’autres préparations médicinales.

Comment cultiver et récolter l’aubépine ?

Pour cultiver de l’aubépine chez vous, il suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Plantez les graines dans un grand pot de 5 à 10 litres.
  • Placez le pot dans un espace protégé et frais, à l’abri du soleil.
  • Arrosez-la de temps en temps.
  • Soyez patient car les graines sont très longues à germer, mais elles sont peu exigeantes.
  • Gardez l’aubépine en pot pendant minimum 1 an afin de la protéger des agressions externes. Vous pouvez la planter en pleine terre lors du printemps de sa 2ème année.
  • Taillez la plante afin de lui donner un aspect buissonneux et de faciliter la récolte des fleurs, des feuilles et des fruits.

Pour profiter des vertus naturelles de l’aubépine, vous pouvez récolter les feuilles au printemps, pendant l’été et à l’automne. Les fleurs se cueillent à peine écloses ou lorsqu’elles sont en bouton, au printemps. Les fruits se récoltent en automne.

Quels sont les usages reconnus de la plante médicinale de l’aubépine ?

L’aubépine est connu pour :

  • ses vertus hypotensives : régule la tension artérielle, agit sur le système neurovégétatif, aide en cas d’hypertension ou d’hypotension.
  • ses vertus antispasmodiques et toniques cardiaque : régularise le rythme cardiaque en cas de palpitations, aide les personnes anxieuses et soutient le cœur des personnes âgées ou fragiles (cœur vieillissant).
  • son action sur la dilatation des vaisseaux sanguins : peut être utilisée en prévention de l’angine de poitrine et d’insuffisance coronarienne bénigne.
  • ses propriétés sédatives et anxiolytiques : réduit le stress, l’anxiété, la nervosité et les troubles du sommeil.
  • son effet astringent : grâce à leur richesse en tanins, les fruits de l’aubépine soulagent les diarrhées et les maux de gorge et les angines.
  • son action hyperthyroïdienne : aide à réduire les bouffées de chaleur.

Comment prendre ou utiliser l’aubépine ?

Usages thérapeutiques en interne :

La tisane d'aubépine pour l’anxiété, les palpitations, les troubles du sommeil et l’hyperémotivité :

  • En infusion : Prenez 1 cuillère à café de sommités fleuries d'aubépine pour une tasse d’infusion. Laissez infuser pendant 10 à 15 minutes. Buvez la tisane d'aubépine 2 à 3 fois par jour, de préférence après les repas ou par petites gorgées au fil de la journée. Vous pouvez réaliser des cures de 3 semaines par mois pendant plusieurs mois.
  • En décoction : Prenez 1 cuillère à café de fruits de l'aubépine par tasse de tisane et réaliser une décoction pendant 5 minutes. Filtrez la préparation. Buvez 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas ou par petites gorgées au fil de la journée. Réalisez des cures de 3 semaines par mois pendant plusieurs mois.

Pour l’hypertension :

  • Teinture mère ou extrait fluide : Vous pouvez prendre 20 gouttes diluées dans une boisson avant le déjeuner et le dîner. Une cure de 3 semaines de teinture mère d'aubépine par mois est envisageable pour de meilleurs résultats.

Pour la nervosité, les spasmes et les insomnies :

Pour son action tonique cardiaque :

  • Macération : Mettez 3 à 4 poignées de fleurs fraîches ou sèches dans une bouteille et recouvrez de vin blanc ou rouge. Laissez macérer pendant 21 jours, filtrez et conservez la préparation au réfrigérateur. Vous pouvez en boire 1 cuillère à café le matin à jeun, ou en apéritif matin, midi et soir, avant chaque repas.

Quelles autres plantes médicinales à associer à l’aubépine ?

  • En cas d’anxiété et de tensions musculaires vous pouvez associer l'aubépine avec de la passiflore, de la valériane, de la lavande, de la mélisse, de la fleur d’oranger, de la camomille romaine.
  • En cas de troubles du sommeil vous pouvez associer l'aubépine avec avec de l’eschscholtzia, de la valériane, du coquelicot, de l’aspérule odorante, de la ballote ou du basilic.
  • En cas d’hypertension ou dans le cadre de la prévention cardiovasculaire vous pouvez associer l'aubépine avec avec de l’olivier, de l’achillée millefeuille ou du marrube blanc.
  • En cas de déprime vous pouvez associer l'aubépine avec avec de la passiflore, de la marjolaine, de la mélisse ou de la fumeterre.
  • En cas d’acouphènes d’origine circulatoire vous pouvez associer l'aubépine avec avec de la mélisse, de la ballote, de l’aspérule odorante ou du houblon.

Quelles sont les précautions à prendre avant d'utiliser l’aubépine ?

L’aubépine est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité aux substances actives, chez les femmes enceintes et allaitantes, et chez les enfants de moins de 12 ans.

Comme pour toutes les plantes aux vertus sédatives, l’aubépine peut entraîner une baisse de vigilance en fonction du dosage et de votre sensibilité.

Demandez l’avis d’un professionnel de santé en cas de traitement médicamenteux en rapport avec la tension artérielle et les maladies cardiovasculaires afin d’éviter toute interaction indésirable.

Le saviez-vous ?

Les vertus thérapeutiques de l’aubépine, et notamment ses propriétés bénéfiques pour le cœur, ont été découvertes à la fin du XIXème siècle. Cependant, l’aubépine est depuis très longtemps considérée comme une plante sacrée et protectrice.

À Athènes et dans la Rome Antique, les convives des repas de noces portaient de l’aubépine afin de souhaiter bonheur et fertilité aux jeunes époux.

L’aubépine a également une connotation religieuse car elle aurait servi à tisser la couronne du Christ. Ce caractère sacré est renforcé par le fait que Dieu serait apparu à Moïse dans un buisson d’aubépine.

En Bretagne et en Normandie, l’aubépine est connue pour protéger de la foudre. Certaines maisons sont alors ornées de cette plante en guise de protection.

Les questions les plus fréquentes au sujet de l'aubépine

Est-ce que l'aubépine fait baisser la tension ?

Oui, l'aubépine est connue pour ses propriétés régulatrices sur la tension artérielle, elle peut donc aider à faire baisser la tension.

Est-ce que l'aubépine fait dormir ?

L'aubépine a un effet sédatif et apaise le système nerveux, ce qui peut aider à améliorer le sommeil chez les personnes souffrant de troubles du sommeil liés à l'anxiété ou au stress.

Quand prendre l'aubépine ?

Pour profiter des bienfaits de l'aubépine, il est recommandé de la prendre sous forme de tisane, teinture mère, extrait fluide, gélules ou gemmothérapie. La posologie varie en fonction de la forme et de l'objectif thérapeutique. Par exemple, pour une tisane destinée à lutter contre l'anxiété et les troubles du sommeil, il est conseillé de la boire 2 à 3 fois par jour, de préférence après les repas ou par petites gorgées au fil de la journée.

Quelles sont les contre-indications de l'aubépine ?

L'aubépine est contre-indiquée en cas d'hypersensibilité aux substances actives, chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 12 ans. Il est également recommandé de demander l'avis d'un professionnel de santé en cas de traitement médicamenteux en rapport avec la tension artérielle et les maladies cardiovasculaires afin d'éviter toute interaction indésirable.

Quels sont les bienfaits de l'aubépine ?

L'aubépine est connue pour ses propriétés régulatrices sur la tension artérielle et son effet sédatif qui peut aider à améliorer le sommeil chez les personnes souffrant de troubles du sommeil liés à l'anxiété ou au stress.

Comment consommer l'aubépine ?

On peut consommer l'aubépine de différentes manières :

  • En tisane : en infusant les fleurs et les feuilles séchées dans de l'eau chaude. La posologie courante est de 1 à 2 tasses par jour.
  • En teinture mère : une solution hydroalcoolique concentrée à base de plantes fraîches. La posologie habituelle est de 15 à 30 gouttes, 3 fois par jour.
  • En extrait fluide : un extrait liquide obtenu à partir des parties aériennes de la plante. La posologie recommandée est de 1 à 2 cuillères à café par jour.
  • En gélules : sous forme de complément alimentaire en poudre. La posologie varie en fonction du fabricant, mais généralement, il est conseillé de prendre 1 à 2 gélules, 2 à 3 fois par jour.
  • En gemmothérapie : en utilisant les bourgeons et les jeunes pousses de la plante. La posologie courante est de 5 à 15 gouttes par jour, en fonction de l'âge et de la condition de la personne.

Combien de tisanes d'aubépine par jour ?

Il est recommandé de boire 2 à 3 tisanes d'aubépine par jour, de préférence après les repas ou par petites gorgées au fil de la journée.

Découvrez nos autres articles au sujet de l'Aubepine

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr


Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle. Rédigé par un rédacteur scientifique pour le grand public, cet article présente l'état actuel des connaissances concernant le sujet abordé lors de sa mise à jour. Les progrès futurs en sciences pourraient rendre cet article partiellement ou totalement obsolète. Il ne doit pas être considéré comme une alternative aux recommandations de votre médecin ou pharmacien.