Infusion et tisane : Ortie, utilisations

tisane ortie feuilles tasse de thé

L’infusion d’ortie est une boisson salutaire, riche en minéraux et vitamines essentiels pour notre organisme. Elle est bénéfique pour le système digestif et immunitaire, grâce à ses propriétés diurétiques et détoxifiantes.

Elle aide à éliminer les toxines et soutient le bon fonctionnement des reins. En plus de ses bienfaits médicinaux, l’ortie offre une boisson agréable grâce à son goût subtil.

Dans cet article, nous allons explorer plus en détail les utilisations de la tisane d’ortie, les bonnes pratiques pour sa préparation, ainsi que quelques astuces pour l’intégrer dans votre routine quotidienne.

  • Nom de la plante : Ortie.
  • Famille botanique : L’ortie appartient à la famille des Urticacées.
  • Nom botanique : Le nom latin de l’ortie est Urtica dioïca ou Urtica urens.
  • Autres noms : L’ortie est également appelée ortie dioïque, grande ortie, ortie piquante, ortie commune, ortie feuille, ortie racine, ortie vivace, échaudure ou ortie méchante.

Utilisation en cas de rhumatismes dégénératifs : arthrose, enthésopathies, tendinites chroniques, douleurs rhumatismales

L’ortie, une plante aux multiples vertus, est largement utilisée dans le traitement des douleurs liées aux rhumatismes dégénératifs tels que l’arthrose, les enthésopathies ou les tendinites chroniques.

Grâce à ses puissantes propriétés anti-inflammatoires, l’ortie agit en profondeur pour apaiser la douleur et réduire l’inflammation associées à ces affections, permettant ainsi une amélioration significative de la mobilité et de la qualité de vie.

En outre, l’ortie est également riche en antioxydants et en vitamines essentielles, ce qui renforce son action bienfaitrice sur le système immunitaire et favorise la régénération des tissus.

Avec sa longue histoire d’utilisation dans la médecine traditionnelle, l’ortie est une solution naturelle efficace et sûre pour soulager les douleurs articulaires et améliorer la santé globale.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de douleurs liées à des poussées de croissance, dystrophie de croissance

L’ortie est aussi bénéfique pour les enfants en période de croissance rapide. En effet, les poussées de croissance peuvent parfois être accompagnées de douleurs dues à la tension exercée sur les muscles et les tendons. L’ortie, riche en minéraux comme le magnésium et le calcium, favorise une croissance saine des os et des muscles.

Ses propriétés anti-inflammatoires peuvent aider à soulager les douleurs associées aux poussées de croissance.

Cependant, il est important de consulter un professionnel de la santé avant d’initier une cure d’ortie chez l’enfant.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de douleurs neuropathiques chez les personnes diabétiques

La tisane d’ortie peut être efficace pour soulager les douleurs neuropathiques chez les personnes atteintes de diabète. Ce type de douleur est souvent le résultat de l’atteinte des nerfs due à un taux de sucre dans le sang chroniquement élevé.

Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, l’ortie peut aider à atténuer la douleur neuropathique et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cette affection. De plus, l’ortie est reconnue pour ses propriétés hypoglycémiantes, ce qui pourrait aider à réguler le taux de sucre dans le sang.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de déminéralisation osseuse

L’ortie est une plante dotée d’une teneur élevée en minéraux, particulièrement en calcium, ce qui en fait un excellent allié contre la déminéralisation osseuse. Cette affection, caractérisée par la perte de la densité minérale osseuse, peut conduire à l’ostéoporose et à une fragilité osseuse accrue.

En régulant la santé osseuse, l’ortie peut contribuer à prévenir la déminéralisation et à maintenir une forte densité minérale osseuse. C’est grâce à sa richesse en minéraux clés tels que le calcium et le magnésium, qui jouent un rôle essentiel dans la formation et le maintien des os.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de consolidation de fractures

L’infusion d’ortie se révèle être un précieux soutien dans le processus de guérison des fractures. Grâce à son importante teneur en calcium et en magnésium, des minéraux essentiels à la reconstruction osseuse, elle peut aider à accélérer la consolidation des fractures.

En outre, ses propriétés anti-inflammatoires contribuent à réduire l’inflammation qui accompagne souvent les fractures, réduisant ainsi la douleur et favorisant une guérison plus rapide.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

La tisane d’ortie est également utilisée pour soulager les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), une affection courante chez les hommes d’âge mûr. Cette plante agit en inhibant la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone, une hormone qui contribue à l’élargissement de la prostate.

En plus de cela, l’ortie possède des propriétés diurétiques qui peuvent aider à réduire les symptômes urinaires associés à l’HBP, tels que la fréquence urinaire, la miction nocturne et la difficulté à vider complètement la vessie.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de rhumatismes inflammatoires d’origine auto-immune

L’ortie peut être utile dans le traitement des rhumatismes inflammatoires d’origine auto-immune, comme la polyarthrite rhumatoïde. Ces maladies sont caractérisées par une inflammation chronique des articulations, provoquée par une réaction auto-immune.

Grâce à son puissant effet anti-inflammatoire, l’ortie peut contribuer à réduire l’inflammation et la douleur associées à ces affections. Elle peut également aider à soutenir le système immunitaire grâce à sa richesse en antioxydants et en vitamines.

En outre, l’ortie est connue pour ses effets diurétiques, ce qui peut aider à éliminer les toxines de l’organisme et à réduire l’inflammation.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas d’allergies saisonnières

Les allergies saisonnières, également appelées rhinite allergique ou hay fever, sont causées par une réaction du système immunitaire à certaines substances présentes dans l’air, notamment le pollen des arbres, des herbes et des mauvaises herbes. Les symptômes peuvent inclure des éternuements, une congestion ou un écoulement nasal, des démangeaisons ou une rougeur des yeux, et même une toux ou des difficultés respiratoires.

La tisane d’ortie peut être un remède naturel efficace pour soulager ces symptômes. En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, l’ortie peut aider à réduire l’inflammation des voies respiratoires et à apaiser les symptômes liés aux allergies saisonnières.

L’ortie contient un composé appelé quercétine, qui est un antihistaminique naturel, ce qui peut aider à réduire la réponse allergique du corps.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas d’asthénie post-infectieuse

L’asthénie post-infectieuse, également connue sous le nom de fatigue post-virale, fait référence à un état de fatigue persistant qui suit une infection. Cette condition peut durer de plusieurs semaines à plusieurs mois après la guérison de l’infection initiale. Les symptômes peuvent inclure une faiblesse généralisée, une fatigue excessive, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires et une incapacité à se concentrer.

La tisane d’ortie peut s’avérer bénéfique dans la gestion de ce problème de santé. Riche en fer, en vitamines, et en minéraux, elle peut aider à combattre la fatigue et à renforcer le système immunitaire.

Ses propriétés anti-inflammatoires peuvent aider à soulager les douleurs musculaires et articulaires souvent associées à l’asthénie post-infectieuse.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas d’asthénie persistante

L’asthénie persistante, qui se caractérise par un état de fatigue chronique et de manque d’énergie, peut être attribuée à divers facteurs, y compris le stress, le surmenage, une mauvaise alimentation et un manque de sommeil.

Dans ce contexte, l’ortie, grâce à sa richesse en fer, en vitamines B et en minéraux essentiels, peut offrir un soutien précieux. En effet, ces nutriments jouent un rôle crucial dans la production d’énergie et le fonctionnement normal du système nerveux, contribuant ainsi à combattre la fatigue et à augmenter les niveaux d’énergie.

L’ortie possède des propriétés adaptogènes, ce qui signifie qu’elle peut aider l’organisme à résister et à s’adapter au stress, améliorant ainsi le bien-être général et la vitalité.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de convalescence

Dans le cadre d’une convalescence, l’ortie peut s’avérer être un allié précieux. En raison de sa composition riche en vitamines, minéraux et antioxydants, elle peut aider à restaurer l’énergie et à renforcer la résilience de l’organisme après une maladie ou une intervention chirurgicale.

En particulier, l’ortie peut aider à combattre l’asthénie post-infectieuse, un état de fatigue persistant qui survient souvent après une infection. En outre, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, elle peut aider à soulager les douleurs musculaires ou articulaires qui peuvent être présentes pendant la période de convalescence.

Son effet diurétique peut contribuer à éliminer les toxines de l’organisme, favorisant ainsi une récupération plus rapide et plus complète.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Décoction

Comptez 30 à 50 grammes de racines pour 1 litre d’eau froide. Faites bouillir 5 à 10 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Buvez-en 2 à 4 tasses par jour.

La décoction est le mode de préparation préférentiel quand les racines d’ortie sont utilisées seules dans la tisane.

Utilisation en cas de chute de cheveux et pellicules

L’ortie est largement reconnue pour ses bienfaits sur la santé des cheveux. Elle peut être utilisée comme un remède naturel pour traiter la chute de cheveux et les pellicules. Riche en vitamines et minéraux, l’ortie nourrit le cuir chevelu, stimule la croissance des cheveux et fortifie les follicules pileux, ce qui peut aider à prévenir et à traiter la chute de cheveux.

Elle possède des propriétés anti-inflammatoires et antifongiques qui peuvent aider à traiter les pellicules, en apaisant l’inflammation du cuir chevelu et en éliminant les champignons responsables des pellicules.

Par ailleurs, l’ortie peut aider à rééquilibrer la production de sébum, contribuant ainsi à prévenir le cuir chevelu sec ou trop gras, conditions souvent associées aux pellicules.

Infusion

Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées par tasse d’eau frémissante. Laissez infuser 10 minutes puis filtrez la préparation et buvez 2 à 3 tasses dans la journée, 20 minutes avant ou entre les repas. Vous pouvez faire une cure de 10 jours minimum.

L’infusion est le mode de préparation en cas de combinaison de plusieurs plantes dont une ou plusieurs doivent être préparées en infusion (feuilles, fleurs, parties tendres, etc.).

Lotion

Comptez 2 cuillères à café de graine, feuille et/ou racine macérées dans du vinaigre ou de l’alcool à 45 degrés pendant 5 jours. Vous pouvez également faire bouillir 100 grammes de racines dans 1 litre d’eau. Diluez 3 cuillères à soupe de macération dans un bol d’eau tiède. Lotionnez les cheveux après l’application du shampooing.

La lotion est idéale pour les soins des cheveux.

Contre-indications et précautions

Bien que l’ortie possède de nombreux bienfaits pour la santé, il convient de prendre certaines précautions lors de sa consommation. Par exemple, en cas d’insuffisance rénale, l’ortie ne doit pas être consommée à fortes doses car elle peut inhiber la production d’urine.

Malgré sa tradition d’utilisation chez les femmes enceintes et allaitantes, l’ortie peut également être contre-indiquée pendant la grossesse. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer à la consommer dans ce contexte.

L’ortie est contre-indiquée en cas d’excès de fer dans le corps, puisqu’elle est riche en ce minéral. Il est également important de noter que, bien qu’elles soient rares, des réactions allergiques à l’ortie peuvent se produire. Ces réactions peuvent se manifester par de l’urticaire, des démangeaisons, ou des douleurs d’estomac.

Enfin, l’ortie peut provoquer des sensations de sécheresse de la bouche, de la peau et des muqueuses lorsqu’elle est consommée sur une longue période. Dans ce cas, la réglisse, reconnue pour ses propriétés hydratantes, peut être associée à l’ortie pour atténuer ces effets secondaires.

Description botanique

L’ortie est une espèce végétale originaire des régions tempérées d’Eurasie. Cette plante robuste peut atteindre jusqu’à 1,2 mètre de hauteur, se caractérisant par sa verdure luxuriante et ses tiges quadrangulaires, elles aussi poilues. Elle est entièrement recouverte de petits poils piquants et irritants, chacun d’eux acéré et doté d’une pointe fine très cassante. Quand cette pointe se brise, elle libère un liquide contenant de l’acide formique et de l’histamine, connu pour ses effets cuisants et urticants lorsque déposé sur la peau.

Les feuilles de l’ortie, aux contours remarquables ponctués par des dents aiguës, sont munies d’un pétiole et se terminent par une pointe. De couleur verdâtre, les fleurs de l’ortie sont petites et dénuées de corolle, présentant un calice à quatre sépales.

Ces fleurs donnent naissance à un fruit sec, un akène brun émettant une odeur rappelant celle de la carotte. La récolte des feuilles et des racines de l’ortie se fait au début de la floraison, avant la formation des graines. Elles sont ensuite séchées en bouquets suspendus dans un endroit sec et aéré, à l’abri de l’exposition directe au soleil.

Foire aux questions

Quels sont les bienfaits de la tisane d'ortie ?

La tisane d’ortie offre de nombreux bénéfices pour la santé grâce à sa richesse en fer, vitamines, et minéraux. Elle peut aider à combattre la fatigue, renforcer le système immunitaire et soulager les douleurs musculaires et articulaires. Elle possède également des propriétés anti-inflammatoires et diurétiques.

Dans le cadre d’une convalescence, l’ortie peut aider à restaurer l’énergie et à renforcer la résilience de l’organisme après une maladie ou une intervention chirurgicale. Cependant, certaines précautions doivent être prises lors de sa consommation, et il est recommandé de consulter un professionnel de santé en cas de doute.

Quand boire une tisane d'ortie ?

La tisane d’ortie peut être consommée à tout moment de la journée. Cependant, étant donné ses propriétés diurétiques, il est conseillé de l’éviter juste avant le coucher pour ne pas interrompre votre sommeil.

Pour profiter de ses bienfaits tonifiants, il peut être bénéfique de la boire le matin ou en milieu de journée, surtout en période de fatigue ou de convalescence.

Il faut souligner que chaque individu peut réagir différemment, il est donc recommandé de commencer par de petites quantités pour observer comment votre corps réagit.

Est-ce que la tisane d'ortie est bon pour le foie ?

La tisane d’ortie est souvent considérée comme bénéfique pour le foie grâce à ses propriétés dépuratives et diurétiques. Elle aide à éliminer les toxines du corps, ce qui facilite le travail du foie. De plus, l’ortie contient des antioxydants qui peuvent aider à protéger le foie contre les dommages causés par les radicaux libres.

Cependant, il est important de noter que bien que la consommation d’ortie puisse soutenir la fonction hépatique, elle ne doit pas être utilisée comme traitement principal pour les maladies du foie.

Peut-on consommer l'ortie sous d'autres formes que la tisane ?

Oui, l’ortie peut être consommée de différentes manières, en plus d’être infusée dans une tisane. Certaines personnes aiment ajouter les feuilles d’ortie crues à leurs salades, tandis que d’autres préfèrent les cuisiner comme des épinards. L’ortie peut également être consommée sous forme de jus, de soupe ou de pesto.

Il est également possible de consommer l’ortie sous forme de compléments alimentaires, disponibles en capsules, en poudre ou en teinture mère.

Ortie , notre sélection.

Vous trouverez ci-dessous une préselection des produits en relation avec cet article.

Dans quelle mesure cet article a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4.5 / 5. Décompte des votes : 2

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter cet article.

Découvrez nos autres articles au sujet Ortie

Bibliographie

Karine Jacquemard, naturopathe-herbaliste, Le guide de la phytothérapie au quotidien, Rusticas Editions,2019 | Dr Claudine Luu, 1000 remèdes à faire soi-même, Le guide Terre vivante, octobre 2021 | Dr Eric Lorrain, Grand manuel de phytothérapie, Les nouveaux chemins de la santé, Dunod, 2019 | Yves Vanopdenbosch, Herba Médicinalis, 210 monographies de plantes médicinales, Amyris, 2022 | Dubray Michel, Guide des contre-indications des principales plantes médicinales, Lucien Souny, 2018 | Morel Jean-Michel, Traité pratique de phytothérapie. Remèdes d'hier pour médecine de demain, Grancher, 2008 | Mulot Marie-Antoinette, Secrets d'une herboriste, Dauphin, 2009 | Loïc Ternissen, Le guide Ultime de l'Herboristerie, Albin Michel, 2022 | Mulot Marie Antoinette, Les 250 réponses de l'herboriste, Dauphin, 2009 (1993) | Anne McIntyre, Le guide complet de la Phytothérapie, Le courrier du Livre, 2011 | Carole Minker, 200 plantes qui guérissent, Larousse, 2015 | Thierry Folliard, herboriste et naturopathe, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, 500 plantes et leurs remèdes, 2016 | Maria Treben, Les simples du jardi de Dieu, Pratique des plantes médicinales pour bien-être et santé, Ennsthaler, 2007 | Christophe Bernard, Grand manuel pour fabriquer ses remèdes naturels, Jouvence Editions, 2018 | www.altheaprovence.com | www.wikiphyto.org | www.doctissimo.fr | www.vidal.fr

Les informations contenues dans ce texte ne visent pas à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les allégations concernant les bienfaits des plantes et des produits à base de plantes sont basées sur l'utilisation traditionnelle.

Virginie Missiaen, Herboriste Naturopathe

Virginie une herboriste passionnée diplômée de l'IFAPME et naturopathe dévouée.

Après avoir obtenu son diplôme d'Herboriste à Bruxelles en 2010, c'est en 2011 que Virginie a concrétisé sa passion en fondant l'Herboristerie du Valmont. Par la suite Virginie n'a pas cessé de se former. Elle a suivi des formations complémentaires à l'École des plantes de Lessines, a étudié la naturopathie à l'Institut d'Hygiène et de Médecine Naturelle et s'est formée à la transformation des PPAM.

Avec son expertise et sa passion Virginie apporte une touche personnelle à tout ce qu'elle entreprend. Son amour pour les plantes médicinales et l'herboristerie est contagieux et elle est fière de partager cette passion avec tous ceux qui cherchent à découvrir les merveilles de la nature.

Retour en haut